• Telecharger une video Facebook !On visionne souvent des vidéos Facebook. Parfois on aimerait les garder sur son laptop, PC, tablette ou autre support.
    C'est faisable FACILEMENT ET gratuitement, sans l'installation au préalable d'un logiciel à l'aide d'une petite astuce !
    Voilà comment procéder:

     

    Fiche pratique

    ÉTAPE 1

    Choisir la vidéo à télécharger.

    Telecharger une video Facebook !

    ÉTAPE 2

    Remplacer les HTTPS://WWW par M dans la barre d'adresse.

    Telecharger une video Facebook !

    ÉTAPE 3

    Lancer la vidéo dans le site mobile puis cliC droit sur la vidéo.

    Telecharger une video Facebook !

    ÉTAPE 4

    "Enregistrer la vidéo sous" puis nommer la vidéo comme vous le souhaitez.

    Telecharger une video Facebook !

    Vous pouvez la renommer avant de l'enregistrer dans le répertoire choisi

    SOURCE

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dans un article précédent je vantais les qualités photos du nouveau smartphone Xiaomi Redmi Note 7 apparu récemment sur le marché et concurrent direct des Huawei, Samsung et autres Apple.
    Hier soir, 6 mai à 18h15 j'ai eu l'occasion de tester ses qualités vidéo en tandem avec le stabilisateur DJI Osmo mobile 2

    Cérémonie de clôture avec le Pape François - Sofia - place Nezavisimost - 18h15

    L'occasion était idéale car il s'agissait de la cérémonie oecuménique "prière pour la paix" du Pape François en visite officielle durant 2 jours en Bulgarie.

    Les conditions de prise de vue, avec la météo pluvieuse, n'étaient vraiment pas idéales mais on pourra constater que la qualité vidéo et audio du RN7 sont au rendez-vous !
    Quant au stabilisateur DJI il remplit correctement ses fonctions de stabilisation même si, en travelling horizontal ou vertical il est dur de maitriser la vitesse ! Par contre pour "surplomber" une foule lorsqu'on n'est pas au 1er plan, c'est idéal !

     

    Vidéo qui permet d'apprécier la valeur du tandem REDMI Note 7 et DJI Osmo mobile 2

    Xiaomi - DJI le couple
    Le RN7 monté sur le stabilisateur et l'interface de l'application DJI photo/vidéo

     

    Gueorgievden (fête de l'armée - 6 mai): parade militaire:

    Avant la soirée Papale il y a eu le matin à 10h la parade militaire sur la place Battenberg - parade des différents corps d'arme - passage des avions - défilé des engins militaires. C'est ici que j'ai inauguré le tandem Xiaomi - DJI en mode vidéo normale".



    Conclusion:
    Bien entendu le marché des stabilisateurs ne se limite pas à ce modèle !
    Voici un choix descriptif d'autres modèles de stabilisateurs

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • les frites du Cherni VrahDécidément les bonnes frites du refuge du Cherni Vrah (2290m) m'auront attiré 8 fois cette année ! Nous sommes le 21 avril et la couche de neige reste importante entre 2000 et 2300m. Et avec le grand soleil de ce dimanche les Sofiotes (beaucoup d'étrangers !) étaient au rendez-vous; moins nombreux qu'en mars il est vrai. Le cabin-lift est arrêté depuis plus de 15 jours; le tire-fesses du sommet également; un grand silence reposant règne en altitude. Heureusement le bus 66 (bus touristique) fait une navette régulière toutes les 45mn. Vu le nombre de randonneurs le chemin est un vrai boulevard sauf le 1er km depuis Moreni: une neige très molle qui ralentit la marche. 1h30 pour monter (très fatiguant les derniers 500m !) et 1h pour descendre. Un total de 9.8kms en 02:25 h

     

     

     

     

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    les frites du Cherni Vrah

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Avril au Cherni VrahFévrier:1 - Mars:5 - ce 14 Avril sera donc mon 7ème Cherni Vrah ! 2 passagers dans un vieux bus Mercedes, haletant, pétaradant et polluant à souhait jusqu'à "l'hôtel Moreni" ! Le temps couvert, une fin de saison aura découragé les foules du mois de mars. La piste dammée jusqu'aux alentours de 2000m, une neige très molle, ralentira la marche. Nuages et quelques rayons de soleil alterneront jusqu'à l'arrivée au sommet très venteux. Les derniers kms, avec une température plus basse et le vent aidant, seront plus faciles à marcher. Les randonneurs croisés ou ceux montant sont rares. 1h30 plus tard j'étais attablé devant un poêle ronflant en présence de peu de monde à déguster mes frites et mes kebabtche avant de redescendre par le même chemin; 9.4 kms en 02:20 h.

     

    Avril au Cherni Vrah

    Avril au Cherni Vrah

    Avril au Cherni Vrah

    les photos de cette randonnée

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LG rend l'âme - XIAOMI prend la relèveC'est quoi ce titre sibyllin ?
    Il y a quelques jours, après 4 ans de bons et loyaux services, mon smartphone LG G3 (élu "produit star" en 2014) rend brutalement l'âme ! Il faut avouer que ici, à Sofia, j'étais déjà "hors norme" vu que celle-ci tourne bien davantage autour des SAMSUNG, NOKIA, APPLE IPHONE ! Mais qu'importe; je m'étais basé sur des sites tests et autres expériences pour faire mon choix.

    En 2018 j'avais déjà commencé à faire une expérience avec un "produit chinois" de la marque XGODY - dédié à ma nacelle stabilisatrice OSMO MOBILE 2 !

    Et me voila reparti durant des heures à fouiller les "sites tests" à me faire une opinion avant de me décider.
    Au final je me laisserais tenter par une autre "marque chinoise" peu connue: XIAOMI (prononcé Shaomi - petit grain de riz) et largement disponible dans mon store habituel de Sofia.
    J'opterais pour le XIAOMI REDMI NOTE 7 - disponible à un prix très raisonnable.
    A l'essai je suis littéralement bluffé par ses performances (autonomie - fluidité - rapidité - mode photo) - j'espère que ça va durer !

     

    Rapide comparatif mode 12 Mpx - 48 Mpx du Redmi Note 7 avec appareil numérique SONY NEX-5N
    (Nota: images réduites car originales font entre 6 et 20 Mpx !)

     

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

     

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

     

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    XIAOMI REDMI NOTE 7 obj. 5 mm - 12 Mpx - 4000 x 3000 px

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

       

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    XIAOMI REDMI NOTE 7 obj. 5 mm - 48 Mpx - 8000 x 6000 px

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    Appareil photo SONY NEX-5N obj. 18-55 mm - 8.4 Mpx - 2368 x 3568 px

     
    Couverture du Redmi Note 7 en Bulgarie

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève

    1er panoramique avec le XIAOMI (24 mars 2019 - Cherni Vrah)

    LG rend l'âme - XIAOMI prend la relève


    1ère vidéo (24 mars 2019 - Cherni Vrah)

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Enregistrer des photos InstagramAyant résolu la question de la publication de photos sur Instagram depuis un PC, je me suis retrouvé devant un nouveau problème: impossibilité d'enregistrer des photos Instagram !! Eh oui "clic droit - enregistrer" ne le permet pas !!
    Mais en informatique il n'y a rien d'impossible...ou presque !

     

     

     

    1) Sous navigateur CHROME ouvrir Instagram sur la ou les images à enregistrer

    Enregistrer des photos Instagram

    2) Ctrl + Shift + I

    Enregistrer des photos Instagram

    3) Rafraichir la page avec Ctrl + F5

    Enregistrer des photos Instagram
    Les images se listeront dans le tableau à droite

    4) Cliquer sur l'image qui vous intéresse - elle va s'ouvrir

    5) Clic droit sur l'image - Save - vous pouvez maintenant l'enregistrer en .PNG ou .JPG à l'endroit de votre choix

    Enregistrer des photos Instagram

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Instagram sur PCUtilisateur d'Instagram mais pas grand utilisateur de mon mobile en mode "photo" ou "vidéo" j'ai eu l'idée de publier des photos depuis mon PC mais.....

    Wikipédia nous dit:
    "Instagram est une application, un réseau social et un service de partage de photos et de vidéos appartenant à Facebook, disponible sur plates-formes mobiles de type iOS, Android et Windows Phone. Instagram est également disponible sur ordinateurs avec des fonctionnalités réduites."

    J'ai tenté récemment de télécharger sur INSTAGRAM des photos depuis mon PC de bureau; IMPOSSIBLE !
    (cela fait partie des " fonctionnalités réduites") !!

    Je n'en suis pas resté là et après quelques recherches j'ai trouvé la solution sur une vidéo ! (merci Google !)

    Le principe: utiliser un émulateur (Informatique: Ensemble de programmes qui permet à un ordinateur d’exécuter les instructions d’un ordinateur différent.)

    Cela consiste à simuler sur votre PC votre "Instagram Androïd ou IOS" !!

    Le programme que j'ai trouvé est MEMU

    En suivant la procédure de la vidéo on arrive assez facilement au but: pouvoir partager sur Instagram des photos, vidéos, textes depuis votre PC (sous windows 10), laptop, tablette sous windows 10

     

    Copie d'écran de MEMU ouvert avec Instagram sur le bureau de mon PC

    Instagram sur PC

     

    Mais MEMU ne se limite pas à "émuler" Instagram ! Bien d'autres applis du Play store (jeux etc) peuvent être émulés et même des jeux de vieilles consoles !! Mais bon, les jeux n'étant pas ma tasse de thé je vous laisse découvrir la procédure !
    Bon courage :

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lettre ouverte de M. Onfray à Manusource: Michel Onfray

     

    Votre Altesse,

    Votre Excellence,

    Votre Sérénité,

    Mon cher Manu,

    Mon Roy,


       La presse a rapporté il y a peu que tu avais nommé un gueux pour représenter la nation à Los Angeles. Il aurait pour seul titre de noblesse diplomatique, disent les mauvaises langues, les jaloux et les envieux, un livre hagiographique sur ta campagne présidentielle. En dehors de ce fait d’arme si peu notoire que personne n’en connaît le titre, pas plus d’ailleurs que celui des autres ouvrages du susdit, la plume est bien de celles qui se trouvent dans les parties les moins nobles de la profession : le croupion, car c’est celle que découvre le plus souvent la position de soumission inhérente à la fonction des gendelettres - la prosternation. De Sartre à BHL chez Sarko (après Mao), d’Aragon à André Glucskmann chez le même Sarko (après Mao lui aussi), de Drieu la Rochelle à Sollers chez Balladur (après Mao également), de Brasillach à Kristeva chez le Bulgare Jivkov (après Mao elle aussi), les cent dernières années n’ont pas manqué d’écrivains doués… pour l’agenouillement politique!

        Philippe Besson entre dans cette vieille catégorie du valet de plume, mais on sait désormais de quelle plumasserie ce jeune homme comme il faut relève. Ce genre de plume n’est pas celui des plus talentueux, mais c’est celui des plus vendus - je parle de l’homme, pas de l’auteur. 

       Manu, on comprend que, toi qui aimes tant les lettres, tu aies envie de câlins venus des écrivains les plus à même de marquer le siècle et d’entrer dans la Pléiade quand tu seras redevenu banquier. Mais si ce siècle doit être marqué par toi, il n’y a pas grand dommage à ce qu’il le soit aussi par Besson le petit (à ne pas confondre avec Besson le grand, l’écrivain Patrick, ni avec Besson la championne d'athlétisme, Colette, ou bien encore avec Eric, le traître passé de Ségolène à Sarkozy en pleine campagne présidentielle, ou bien encore avec le Minimoy, Luc).  

       Avant d’être flagorneur, Besson-le-Petit a été directeur des ressources humaines auprès de Laurence Parisot, dame du MEDEF, mais aussi auteur de scénario de téléfilms, donc chevalier des Arts et Lettres. Convenons-en, tout ceci légitime l’affirmation d’Arlette Chabot, qui faisait déjà de l’éditorialisme politique à la télévision quand elle était en noir et blanc, la télévision, et n’avait qu’une seule chaîne. Courageuse, audacieuse, résistante, rebelle, insoumise, l’Arlette n’a en effet pas craint d’affirmer sur l’un des médias qui l’appointent que tout ceci était habituel: Napoléon n’avait-il pas nommé Chateaubriand en son temps et de Gaulle Romain Gary? En effet, en effet… Arlette, chère Arlette, vous qui avez déjà les grades de chevalier puis d’officier de la Légion d’honneur, je vous promets le grade supérieur pour bientôt! Si ce n’est déjà fait, car vous méritez d’y avoir votre rond de serviette, vous serez aussi bientôt invitée à la table de notre grand Mamamouchi en compagnie du vérandaliste Stéphane Bern et des frères Bogdanov, les éminents membres correspondants de la NASA française.  

       Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il a tout de même fallu, pour que cette affectation de copinage ait lieu, que tu prennes la décision d’un décret modifiant les règles de la nomination des diplomates afin que ce ne soit plus le Quai d’Orsay qui ait la main mais le gouvernement, c’est à dire, toi tout seul, chacun le sait. C’est ce que les langues vipérines qualifient de fait du prince… Le décret te permet désormais de récompenser des non-fonctionnaires, pourvu qu’ils aient été serviles. Bern ambassadeur chez l’impératrice Sissi ou les Bogdanov nommés pour la même fonction sur Mars, grâce à toi, c’est désormais devenu possible… La France redevient "great again"!

       J’ai appris qu’en même temps, tu avais rendu possible cet autre fait du prince: madame Agnès Saal a été nommée par un arrêté paru au Journal officiel "haut-fonctionnaire à l’égalité, à la diversité et à la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la culture". En voilà un beau poste, et si moral en plus! Un beau jouet emblématique du politiquement correct de notre époque.

       Rappelons un peu le CV de l’heureuse élue que tu gratifies à son tour. Cette dame s’était fait connaître par des notes de taxi dispendieuses, plus de 40.000 euros tout de même, et ce en grande partie au profit de ses enfants, quand elle était directrice générale du centre Pompidou et présidente de l’INA, un institut que tu connais très très bien, n’est-ce pas? Pour ces malversations, elle avait été condamnée à six mois de suspension sans solde (probablement selon les principes de ce que l’on peut désormais nommer la jurisprudence Benalla…), puis à trois mois de prison avec sursis et une double amende. Elle avait été réintégrée en douce au ministère de la culture à l’été 2016 (il faut faire gaffe aux nominations d’été...) comme chargée de mission auprès du secrétariat général en vue de la finalisation de labellisation AFNOR sur l’égalité professionnelle et la diversité.  

       Précisons aussi ceci: selon Mediapart, la même madame Saal, décidément très récompensée - on se demande pourquoi - figurerait également "dans la liste très restreinte des hauts fonctionnaires, qui, par un arrêté du 3 août 2018 signé par le Premier ministre, ont été inscrits à compter du premier janvier 2018, donc rétroactivement, au "tableau d’avancement à l’échelon spécial du grade d’administrateur général". Ce qui, en d’autres termes, veut dire que, pendant les vacances du Roy à Brégançon, cette procédure qui ne relève pas du traditionnel avancement mais d’une volonté politique expresse, a permis à ladite dame de profiter d’une hausse de son traitement allant jusqu’à 6.138 euros par an, indemnité de résidence à Paris comprise, soit au total près de 74.000 euros de traitement annuel. S’y ajoute un supplément sous forme d’indemnité qui augmente sa retraite des fonctionnaires d’environ 10%. Quand tu aimes, mon cher Manu, ça n’est pas pour rien et ça se voit!

       Françoise Nyssen, rappelons-le pour les millions de Français qui l’ignorent encore, est ministre de la culture. C’est elle qui a mis en musique la mélodie sifflée à son oreille par le président. Face au déchaînement que cette nomination a légitimement suscité, elle fait savoir ceci sur les réseaux sociaux: "J’ai nommé Mme Agnès Saal (j’épèle : S . A . A . L,  car on pourrait mal orthographier…) haute fonctionnaire à l’égalité et à la diversité. J’ai fait de cette cause une priorité dès mon arrivée au ministère de la culture. La qualité de son engagement et de son travail au service de ces valeurs fondamentales devrait guider les commentaires aujourd’hui". On ignore quelle est la "cause" en question: madame Saal, ou les fameuses valeurs ici prises en ôtage?

       Mais Françoise Nyssen, c’est également l’éditrice qui a sciemment fraudé deux fois le fisc en ne déclarant pas de considérables agrandissements d’espace, une fois en Arles, au siège de sa maison d’édition, une autre fois à Paris. Le Canard enchaîné, qui a levé le lièvre, a chiffré la fortune économisée par ce double forfait! Ca en fait des APL pour les étudiants désargentés, je te jure!

      Qui se ressemble s’assemble. Dès lors, il était normal que, sous ton autorité, sous tes ordres, selon ton désir, selon ton souhait, selon ta volonté, selon tes vœux, mon Prince, mon Roy, mon grand Mamamouchi, le vice récompense le vice. En un peu plus d’un an, de Richard Ferrand à Alexandre Benalla, via cette dame Saal, tu nous y as déjà tellement habitués!

       Sais-tu, mon cher Manu, que des caissières qui ont utilisé à leur petit profit des bons de réduction de deux ou trois euros qui trainaient sur la caisse, ou que des employés de grand magasin qui ont mangé un fruit prélevé dans les rayonnages, ont été sèchement licenciés, eux, sans indemnités, sans planques payées par les contribuables et sans possibilité de retrouver du travail fort bien payé avec les avantages de la fonction à la clé? Probablement une nouvelle belle et grosse voiture avec chauffeur…

       J’ai appris aussi que ton si bon ami Benalla s’était rendu coupable de charmants forfaits depuis ceux que l’on a bien connus l’été dernier. Mais l’incendie a été joliment éteint - sûrement pas avec l’eau de la piscine que tu t’es fait construire à Brégançon, pas pour toi, oh non, bien sûr, mais par altruisme, pour les enfants du personnel de la résidence royale plus sûrement. 

       En garde à vue, la police a souhaité perquisitionner le domicile de ton si cher ami Benalla. Elle voulait notamment accéder à son coffre-fort. Tenus par la loi à ne pas entrer dans l’appartement avant l’heure légale, les policiers ont posé des scellés le soir et attendu le lendemain. Mais le coffre-fort a été vidé dans la nuit! On a le bras long chez les Benalla puisque du commissariat on peut atteindre un coffre-fort chez soi en pleine nuit. Les quatre armes qui devaient s’y trouver n’y étaient plus - soit tout de même trois pistolets et un fusil, pour un homme qui n’a que deux mains, ça fait tout de même beaucoup… Sa femme avait les clés, il avait dit qu'elle était à l’étranger : elle se cachait en fait dans le seizième arrondissement de Paris. Il est vrai que pour de nombreux français cet arrondissement de nantis équivaut bien à un pays étranger.  

       Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, il me semble tout de même qu’il vaut mieux faire partie de ta cour que d’être un senior amputé de sa retraite, être un plumitif courbé plutôt qu’un écrivain debout, être une énarque de gauche qui tape dans la caisse de l’Etat pour financer les transports de sa progéniture, plutôt qu’un étudiant à qui tu voles dans sa poche cinq euros d’APL, être un cogneur de manifestants avec un brassard de la police et une accréditation de l’Elysée qu’un syndicaliste défendant le droit du travail.   

       Votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, j’aimerais que tu m’aimes et ce pour trois raisons. La première: pour être nommé sans compétence consul des provinces et des régions françaises dans le sixième arrondissement de Paris, voire le seizième – tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la deuxième: pour permettre à ma vieille mère qui n’a pas son permis de conduire et qui a quatre-vingt-quatre ans, de pouvoir disposer d’un taxi gratuit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour aller faire ses visites médicales à une demi-heure de chez elle, le tout payé avec l’argent du contribuable  tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles; la troisième:  pour avoir chez moi des armes à feu en quantité, mais aussi et surtout, pour pouvoir tabasser les gens qui me déplaisent en portant un casque sur la tête, en distribuant des coups de matraque et en disposant de CRS ou de la police comme couverture à mes descentes de petite-frappe - tu le peux, je le sais, il suffit que tu le veuilles.

       S’il te plait, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu: veuille-le. Je te promets pour ce faire de me prosterner moi aussi, de montrer les plumes de mon cul aux passants, de dire du bien de toi avec des articles, des conférences et des livres, je te jure, j’irai sur les chaînes et les radios du service public pour certifier, comme Arlette Chabot, qu’entre Napoléon, de Gaulle et toi, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de cigarette, Joffrin ne me reconnaîtra pas, il m’aimera peut-être lui aussi comme il a aimé jadis Bernard Tapie et Philippe de Villiers. Je pourrai écrire aussi une biographie de Stéphane Bern avec une préface de Brigitte ex-Trogneux, passer une thèse de physique quantique avec tes amis les frères Bogdanov comme directeurs de travaux. Je pourrais même consacrer un séminaire de littérature comparée à l’œuvre de Philippe Besson que je mettrai en perspective avec celle de James Joyce. S’il te plaît, tu le peux, tu es mon Roy. J’habite place de la Résistance à Caen, fais-moi signe.

       Veuillez, votre Excellence, votre Sérénité, mon Roy, votre Altesse, mon cher Manu, mon chéri, recevoir l’expression de ma considération la plus courtisane. Vive la République, vive la France, mais surtout: Vive Toi !

    Michel Onfray


    Post-scriptum : des bises à la Reine.

    Post-scriptum 2: j’apprends à cette heure que tu as fait du jet-ski à fond les ballons avec Brigitte quand tu étais à Brégançon et ce dans une zone interdite à la navigation et au mouillage - tu y as pourtant grandement navigué et vraiment mouillé. Cette réserve marine protégée ne doit être troublée par aucun véhicule à moteur. Il y eut pourtant tes deux jets-ski et ton gros bateau avec un moteur de 150 chevaux - qui sait, peut être empruntés à Nicolas Hulot, car on sait que, comme toi, il est un écologiste qui collectionne les engins motorisés. Protéger l’environnement marin et préserver la biodiversité dans les eaux du parc national de Port-Cros, pour toi qui fumes du glyphosate chaque matin au petit déjeuner, ça compte pour rien, n’est-ce pas? 

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Rentrée scolaire 2018 en BulgarieCe lundi 17 sept. c'est la fête dans les écoles bulgares; en effet c'est la rentrée scolaire et ce n'est pas peu dire car les enfants, "sur leur 31", une fleur ou un bouquet à la main, entourés de leurs parents et familles, assistent à la cérémonie très solennelle. Discours, hymne national avec défilé de drapeaux bulgares et européen, défilé des différentes classes (1 година клас), chants, récitations, bénédictions du pope, de quoi ravir parents, grands-parents et enfants.

    Peu de changements d'une année à l'autre si ce n'est plus de solennité ! Une belle fête qui fait toujours la fierté des parents et des élèves de terminale (12ème classe) sollicités comme "guide" pour chaque élève des 1ères classes.
    Cette année aura été spéciale car mon épouse a eu la fierté d'accompagner Ivona sa petite fille entrant au "cours préparatoire" (pervi class - 6/7 ans)

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Anelia Tsvetanova l'institutrice

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    La classe d'Ivona avec l'institutrice
    et les "élèves-guides"derrière chaque
    enfant

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie 

    Elèves, parents, grand-parents
    découvrent la salle de classe

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    L'école rue Chishman

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Petite vidéo de l'ambiance générale (5mn)

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Réouverture Bd BulgariaDurant quelques semaines et à tour de rôle, les tronçons du bd Bulgaria entre Geshov et Gotse Delchev ont été en "remont" (comprenez, chantier !) 
    Nouveau revêtement consolidé par une sous-couche grillage, élargissement au niveau des croisements et finitions par marquages dont, sur chaque sens, un couloir bus juste délimité par simple peinture jaune.
    A noter que ce boulevard n'était pas particulièrement abîmé sur ce tronçon !

     

     

     

     Réouverture Bd Bulgaria

    Réouverture Bd Bulgaria

    Réouverture Bd Bulgaria

     Réouverture Bd Bulgaria  Réouverture Bd Bulgaria  Réouverture Bd Bulgaria


    Après quelques jours d'ouverture on peut déjà constater, et cela hors heures de pointe, le non-respect de ces couloirs bus par quelques malins indisciplinés (pour ne pas être vulgaire !)

     

    Réouverture Bd Bulgaria

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sofia Accueil reprend ses activités 2018-2019 - Sofia Accueil fonctionne avec une cotisation qui, à l'heure actuelle, est de 50 lv

    Vous êtes vous déjà posé la question: mais à quoi sert cette cotisation aussi élevée ?

    - La plupart des activités sont gratuites - leurs responsables non rémunérés
    - Les cafés mensuels ? La aussi la plupart du temps ils sont gratuits car organisés bénévolement par certains membres qui se font un honneur de l'organiser sans aide financière.
    - Les soirées dansantes ? les membres (ou non-membres) PAIENT leur repas
    - Les trombinoscopes ? Cartes de membres ? gratuits depuis leur dématérialisation (fournis uniquement sur support électronique)


    Donc la cotisation sert principalement à payer:

    - la FIAFE à Paris (Fédération Internationale des Accueils des Français de l'Etranger) ! et cela à hauteur de 400 lv/an ! pour quoi ? pour RIEN ou quasiment rien ! Car la FIAFE ne fournit même plus d'assurance membre comme elle le faisait, il fut un temps ! Bref une dépense LARGEMENT inutile !
    - A payer mensuellement l'hébergeur du site de Sofia Accueil - site qui d'ailleurs n'est plus à jour depuis un moment et qui en plus est géré par des incompétentes.
    - A contribuer à certains frais annexes (DJ, apéritifs) des soirées dansantes.

    A noter:

    Certaines activités ont dores et déjà fonctionné avec des non-membres (ce qui est parfaitement légal !) puisque SA, ne fournissant aucune assurance, ne pourra interdire cet état de fait  !

    Idem pour les cafés mensuels ! En connaissant l'hôte, et si il/elle est d'accord, n'étant pas membre de SA vous aurez parfaitement le droit de vous présenter au café !

    - Le Blog de SA ?

    Entièrement gratuit il n'est plus tenu à jour depuis mon départ du bureau - il est d'ailleurs dans un état lamentable !

    Une cotisation, en théorie, sert aussi à INFORMER celles et ceux qui paient, à RENDRE COMPTE sur les activités passées. Là aussi c'est un grand vide depuis la rentrée 2017. Ah oui on vous envoie un SAH (Sofia Accueil Hebdo) très sommaire chaque semaine et on vous dirige sur la soi-disant "nouvelle page Facebook" (juste utile pour celles et ceux qui ont FB et qui sont obligé(e)s de s'y inscrire pour lire) !

    L'équipe de direction:


    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Après 17 ans, retour sur ma période d'expatriation ! Quand, de loin, je jette un coup d'oeil sur le pays que j'ai quitté, je peux vous assurer que je ne regrette rien ! Même si j'ai laissé une partie de ma famille en Alsace, les moyens actuels de communication (informatiques, aériens...) permettent de ne pas perdre le contact.

     

    HISTORIQUE DE MON EXPATRIATION en juillet 2002

    Derniers jours en Alsace

    Juin 2002, le dernier mois dans le village ou j'aurais séjourné près de 20 ans, aura sans doute été le plus stressant de ma vie. Les journées de plus de 15h d'activité étaient courantes; il fallait penser à tout, se mettre en règle avec les administrations, démonter les meubles, emballer les affaires dans les cartons, vider au maximum la maison et planifier le voyage, l'intégration en Bulgarie, prendre congé de la famille et des amis etc. Un travail titanesque ou certains m'auront donné un appréciable coup de main, d'autres une parole d'encouragement, de soutien moral; Avec quelques amis, Werner(+), Gérard, Hans-Georg, Sylvain, Bernard (ge gauche à droite sur l'image)

    Le chargement du véhicule de déménagement (de la société Lovest) fut très rapide et efficace

    Le voyage Européen  

    France (Alsace) - Allemagne - Autriche - Italie - Grèce - Bulgarie

     

    Le Master de 12m3 chargé jusqu'au dernier centimètre de mobilier, démonté ou non, de cartons etc, et conduit par les deux vaillants chauffeurs-aventuriers, Gérard (à gauche sur l'image) et Hans-Georg

    a pris la route le mardi 23 juillet 2002 à 22h; j'avais mis pour toujours la clé sous la porte de ma maison; un geste symbolique très fort; 12 heures plus tard, après un voyage de 1100 kms, le port d'Ancona au Nord de l'Italie était atteint. Après le check-in, une brève visite du port, ce fut l'embarquement à bord du gigantesque et luxueux ferry "Europa Palace"; quelques centaines de véhicules (voitures, caravanes, bateaux de plaisances, semi-remorques, motos etc) défilèrent durant plus d'une heure et demi pour remplir les 3 ponts garage immenses; les ports de destination étaient Igoumenitsa et Patras en Grèce. Ayant rejoint le pont supérieur (7ème pont) nous avons pu admirer le luxe et le super équipement du ferry; son état général d'entretien impeccable. Piscine,

    salle de jeu, casino, cinéma, bar disco, restaurant self-service, salle internet etc; rien ne manquait et tout cela avec moquettes, cuivres, miroirs, lustres, personnel tiré à quatre épingles. Voulant profiter au maximum de l'air pur marin, du coucher de soleil sur l'Adriatique, les 3 aventuriers ont préféré, après un bon repas, dormir sur le pont dans leurs sacs de couchage, abrité de la pluie. L'air frais du large caressait nos visages parfois rafraîchis par des embruns vivifiants. Tout autour de nous, beaucoup d'autres passagers dormaient aussi "à la belle étoile". Au petit matin, les côtes Albanaises étaient en vue et bientôt ce furent celles de la Grèce avec ses montagnes en toile de fond. On atteindra Igoumenitsa sous une faible pluie; nous qui nous attendions à rentrer dans une fournaise Grecque, on était un peu désabusé. Le débarquement, comme l'embarquement dureront plus d'une heure puis, de retour sur la terre ferme après une épopée mémorable de plus de 15h, très vite nous abordons la montagne; des cols à plus de 1700m, des routes sinueuses interminables, souvent dans un état douteux, croisant des camions surchargés, renversés sur les bas-côtés; nos freins étaient très sollicités ! Tout cela sur plus de 400 kms avant de trouver des routes nationales ou des "autoroutes". Près de Thessaloniki, un rapide plongeon dans les eaux chaudes de la mer Egée, avant de rallier, à Kulata, la frontière Greco-Bulgare. Mon épouse et un couple d'amis nous y attendaient avec grande impatience pour nous servir d'interprète. Muni d'un dossier bien ficelé et avec l'aide de mes amis, nous avons passé toutes les formalités sans problèmes et sans backschich !

    A 22h, 48h (dont 15h de ferry) après le départ d'Alsace et 1800 kms de route, Sofia était atteinte, notre appartement en vue. Nous étions heureux du bon dénouement de ce voyage qui laissera de multiples souvenirs dans nos têtes. A aucun moment nous n'avons souffert de la chaleur ce qui était aussi très appréciable.

    Le lendemain, grâce à quelques jeunes étudiants Bulgares, le déchargement fut rapide et très efficace. Après une brève visite de Sofia (ville de plus de 1100000 hab) et des environs, une découverte de la gastronomie bulgare, riche et variée, de quelques particularités et contrastes Est-Ouest, les deux chauffeurs reprirent le chemin de la France, au travers de la Yougoslavie. Contrôles minutieux à chaque frontière (serbe, croate, slovène),  furent leurs seuls tracas. Finalement, 26h plus tard, ils étaient de retour sur le sol Alsacien.

    Premières semaines à Sofia

    Le lendemain de leur départ, livré à moi-même, mais en compagnie de mon épouse Vesselina originaire de Sofia, ma vie Bulgare débuta. Quelques rapides démarches administratives avant de nous attaquer avec plein de courage au remontage des meubles, au déballage des cartons; bref, nous avons nettoyé, aménagé, disposé, décoré à notre goût et, 10 jours plus tard, tout (ou presque) était en place. L'outillage et les multiples accessoires ramenés de France, furent d'un secours inestimable. Tout cadrait à merveille. Nous n'eûmes que très peu de mobilier ou appareils à acheter. Très vite, cuisine, salon-coin repas, chambre à coucher, salle de bain furent remplis et devinrent opérationnels; nous pouvions enfin souffler.

    Au travers de ces achats, de ces contacts avec la population, les administrations (mairie, police, banque…), la grande ville, ses transports, ses petits et grands commerces, j'ai pu noter de singulières et souvent importantes différences avec l'Ouest, la France plus précisément. Ces différences, parfois aussi ses ressemblances, ces particularités, ces contrastes, tout ce qui fait le charme de ce pays Balkanique par rapport aux autres pays de l'Europe de l'Ouest, pourront être consulté dans les pages "La Bulgarie autrement" ou "les points forts de la Bulgarie" du menu principal.


    Quelques photos souvenirs

    Anniversaire d'un voyage: 16 ans !

    La propriété Alsacienne que j'ai quitté

    Anniversaire d'un voyage: 16 ans !

     

    Anniversaire d'un voyage: 16 ans !

    L'immeuble ou je vivrais durant 4 ans

    Anniversaire d'un voyage: 16 ans !

    Les 2 chauffeurs et mon épouse le jour
    de l'emménagement

    Anniversaire d'un voyage: 16 ans !

    Notre résidence depuis 2006

     

     juillet 2002
    màj: juillet 2019

    Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Avancement de la station 14 du métro Depuis mars 2016 le chantier de la station 14 de la future ligne 3 de métro a grandement avancé. Une station très complexe qui doit côtoyer le bd tsar Boris III ainsi que la ligne de tram 5 & 4 et le croisement des bd Gotse Delchev et Jitnitsa. Pour les travaux il aura fallu dévier temporairement la ligne de tram puis la remettre en place - détruire des bâtiments gênants - réaliser les accès au métro etc
    Voici une brève chronologie des travaux. Cette station se trouvant à 300m de mon domicile les raisons de ce grand intérêt sont plus qu'évidentes. Espérons que l'achèvement des travaux d'une grande partie de la ligne se fera en 2019 comme prévu mais vu les retards dû à certaines conditions climatiques (inondations etc) ce délai risque de ne pas être tenu. Wait and see.

     

     

    Avancement de la station 14 du métro
    Octobre 2016

    Avancement de la station 14 du métro
    Novembre 2016

    Avancement de la station 14 du métro
    Février 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Mars 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Avril 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Mai 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Juillet 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Novembre 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Janvier 2018

    Avancement de la station 14 du métro
    Juillet 2018

    Avancement de la station 14 du métro
    Octobre 2018

    Avancement de la station 14 du métro
    Novembre 2018

     

    2 "reportages drône" des récents avancement du chantier (DRONE REPORTER)

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Déboires avec câble usb magnétiqueDepuis quelques temps ces câbles avec connecteur magnétique ont le vent en poupe; pourquoi ?

    - Eviter d'endommager la prise usb des smartphones, tablettes etc par d'innombrables connexions de charge, transferts etc
    - Pouvoir connecter le câble de nuit sans même regarder car connecteur RéVERSIBLE !

    Cela fait un moment que je me suis laissé tenter par cette nouveauté. J'ai été longtemps satisfait.
    Mais récemment un incident à priori banal mais plus que gênant:
    L'adaptateur mâle qui est enfiché dans la prise USB du smartphone, s'est scindée en 2 surtout du fait que l'aimantation étant très forte en tirant sur le câble/connecteur femelle cela à fini par arriver !
    La connexion continuait d'être opérationnelle mais le branchement devenait pénible, délicat et avec risque de perte ou de déformation de la petite pièce mâle
    Problème: la pièce restée dans la prise USB avait des bords à peine apparents donc extraction délicate et difficile !

    J'ai tenté moi-même mais n'ayant pas l'outillage adéquat j'ai préféré me rendre dans un petit SAV à Sofia. En 2mn le "squatteur abîmé" était extrait à ma très grande satisfaction sans abîmer  la prise USB du smartphone !

    CONCLUSION ?: en attendant de trouver un connecteur de BONNE qualité, je reviens  au câble classique USB, non magnétique !

     

    Déboires avec câble usb magnétique
    l
    e connecteur magnétique mâle
    scindé en 2 (après extraction de la
    partie à droite sur la photo)

    Déboires avec câble usb magnétique

    La connexion continuait à
    fonctionner mais délicat
    à connecter !

    Déboires avec câble usb magnétique 

    la partie femelle en cours
    d'extraction de la prise USB

    Déboires avec câble usb magnétique 

    Un connecteur neuf avec la
    partie mâle en place sur
    le smartphone

    Déboires avec câble usb magnétique

    Un ensemble neuf

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je n'ai pas l'habitude de mettre des articles politiques sur mon blog mais là, vu que l'heure est grave en France, je fais une exception !

    LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
    (général Antoine Martinez)

     

     

    Monsieur le Président de la République,

    Lors de votre discours du 31 décembre dernier pour présenter vos vœux à nos compatriotes, vous affirmiez vouloir rendre la France plus forte et plus juste, 2018 devant être le renouveau de la concorde et de la cohésion de la nation. Vous inspirant d’une phrase célèbre vous déclariez : « Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays », et vous invitiez les Français à s’exprimer pour « que toutes les voix, y compris discordantes, soient entendues ». Alors, si ma voix – en raison des propos qui suivent – sera probablement considérée comme discordante, vous devez au moins l’entendre. Sera-t-elle écoutée, c’est une autre affaire, mais l’important est qu’elle contribue à alimenter un débat devenu vital pour le salut de la nation, car comme vous le mentionniez dans votre allocution, « nous avons tous quelque chose à faire pour la nation ». C’est même un devoir pour moi qui l’ai servie longtemps sous l’uniforme et qui continue, avec d’autres lanceurs d’alerte, à la servir aujourd’hui avec conviction et détermination.

    Comme vous le proclamez, vous êtes effectivement « le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire, d’une effraction ». Une brutalité de l’histoire organisée de main de maître par des officines clandestines liées à un pouvoir à l’agonie et qui a conduit en 2017 à l’élimination du candidat promis à la victoire de l’élection présidentielle. Et une effraction, résultat du hold-up démocratique qui a suivi. En bafouant ainsi la démocratie, on a réussi à empêcher le débat qui était devenu prioritaire, à savoir la nécessaire réaffirmation de notre identité culturelle et civilisationnelle face à la barbarie qui s’installe avec la complicité de collabos félons et qui constituera pour longtemps un obstacle à la concorde et à la cohésion de la nation. Un curieux déroulement forcé des événements pour espérer une France plus forte. Alors, si vous affirmez que «Je n’oublie pas d’où je viens », vous permettrez d’affirmer à notre tour que nous n’oublions pas, nous non plus, d’où nous venons, ce qui précisément nous permet de savoir où nous ne voulons pas aller. Car l’histoire est tragique. Votre prédécesseur, refusant l’évidence, l’a découvert brutalement le 14 juillet 2016. Vous commettriez une grave erreur en misant toute votre action sur la seule amélioration de la situation économique du pays. Le vrai problème aujourd’hui n’est pas économique, il est culturel. Conduire la destinée d’un pays, d’un peuple ne se réduit, en effet, pas à une gouvernance inspirée du management des grandes entreprises. Il y a d’autres ressorts qui conduisent un peuple à vouloir faire ensemble, ce qui naturellement permet de vivre ensemble. Car un peuple a une histoire, une mémoire, une âme qui le caractérisent et ne pas vouloir en tenir compte et s’attacher à dégrader ou à détruire ce qui a constitué ce socle unificateur, en favorisant l’implantation d’un autre peuple porteur d’une culture totalement étrangère, c’est le vouer à sa perte. Ce n’est pas ce que les citoyens attendent de leurs dirigeants politiques.

    A votre demande, la réflexion est aujourd’hui engagée et des projets de loi sont à l’étude (« fake news », asile, immigration, islam). Tous ces thèmes, traités simultanément, sont cependant étroitement liés entre eux ce qui traduit en réalité – c’est un aveu implicite – la reconnaissance d’un même problème, d’un même péril : l’islam. L’islam qui n’est pas une religion, mais un corpus politico-religieux, un système qui régit tous les aspects de la vie quotidienne, une idéologie totalitaire et mortifère incompatible avec nos valeurs, notre civilisation et la démocratie. Lalettre ouverte adressée au Premier ministre, le 09 août 2016, rappelant l’incompatibilité de l’islam avec nos valeurs et suggérant les réponses à y apporter vous est communiquée. Cela permet de porter ici l’attention sur ces projets de loi et la réflexion engagée et sur les doutes sérieux qu’ils suscitent quant à leur finalité, surtout après votre déclaration du 9 novembre dernier aux Emirats Arabes Unis : « Ceux qui veulent faire croire que l’islam se construit en détruisant d’autres monothéismes vous trahissent ». Sauf votre respect, ce propos est effarant car, hormis le signe malheureux d’une soumission qu’il traduit, c’est nier l’évidence et refuser de reconnaître le massacre ou la mise en esclavage d’une multitude d’êtres humains dans le monde et dans l’histoire parce que non musulmans ou qui ont refusé de le devenir. Doit-on rappeler que la seule relation entre l’islam depuis sa naissance et notre civilisation européenne forgée par notre héritage gréco-romain et judéo-chrétien est marquée par la confrontation continue ? Et depuis la fin de la Guerre froide, nos dirigeants politiques n’ont cessé de reculer sous les assauts de l’islam conquérant qui a su créer le désordre et la discorde jusque dans l’école. Cette école qui pendant très longtemps a été le lieu de baptême de la démocratie mais qui en a désormais sonné le glas. Etes-vous conscient que dans une multitude d’écoles, la langue française est devenue une langue étrangère ? Votre prudence, comme celle manifestée par vos prédécesseurs, résonne aujourd’hui, dans ce rapport de force engagé par l’islam et auquel vous n’échapperez pas, comme un renoncement à affronter l’esprit totalitaire. Lors de votre visite récente à Calais, le dialogue engagé avec un prétendu réfugié ne laisse aucun doute sur l’angélisme et la naïveté, voire le déni de nos autorités. Entré il y a deux ans illégalement sur notre territoire, il prétend avoir fui la guerre. Qui peut croire qu’un père de cinq enfants abandonnerait ainsi sa famille dans un pays en guerre ? N’est-on pas là devant ce que vous appelez une « fake news »? S’agissant de l’asile, chacun sait que le droit d’asile réservé à ceux qui encourent dans leur pays les violences d’Etat est complètement dévoyé. On détourne aujourd’hui la loi sur l’asile en accueillant toute la misère du monde et en maintenant sur notre sol – en violation totale de nos lois – ceux qui en ont été déboutés et ce, au détriment de nos propres miséreux. Sur l’immigration, la démonstration est faite avec ces territoires perdus de la République et avec la violence meurtrière qui a jusqu’ici frappé la France et l’Europe qu’avoir accepté depuis plusieurs décennies une immigration musulmane, dans une société occidentale laïcisée qui a pour fondement le christianisme, sans exiger en contrepartie sa soumission à nos lois, à nos valeurs, à nos traditions et à notre mode de vie, est une pure folie. Quant à l’invasion migratoire que subit l’Europe depuis 2015, elle est globalement de même nature sur le plan culturel et constitue une attaque sans précédent des peuples européens visant à les déstabiliser puis à les destructurer à terme avec une arme redoutable, la démographie. Enfin, la lutte contre la radicalisation n’est qu’une vaste farce consternante, car vouloir déradicaliser ces fous d’Allah, convaincus par leur idéologie de mort, est utopique et constitue donc une perte de temps et d’argent.

    Alors, devant les drames qui se préparent, il n’est pas raisonnable de continuer à favoriser l’implantation de l’islam dans notre pays. Il faut au contraire adopter des mesures coercitives propres à inverser le cours des choses. Vous n’avez pas le droit de sacrifier l’avenir du peuple français et son histoire bimillénaire pour satisfaire les exigences des derniers arrivants et leur esprit de conquête. Votre devoir n’est pas d’organiser l’islam en France mais de faire respecter et appliquer nos lois et au besoin d’envisager la remigration de ceux qui considèrent la loi islamique supérieure à celle de la République. Nous ne voulons pas de la charia, la loi islamique, dans notre pays. Et la charia, qui a été déclarée incompatible avec la démocratie par la CEDH en 2003, c’est, entre autres, le voile – sous toutes ses formes – le refus de la liberté de conscience et par voie de conséquence de la liberté d’expression, le refus de la laïcité, le rejet de tout ce qui n’est pas musulman, l’infériorité de la femme, la mort pour les apostats, etc… Contrairement à ce que certains de vos conseillers préconisent, il est donc inimaginable de créer une taxe « halal » pour financer cette idéologie incompatible avec nos valeurs. Ce serait une double faute : admettre que la charia (halal=charia) est supérieure à la loi de la République et collaborer à son implantation criminelle. Cette pratique barbare d’abattage des animaux, indigne d’un pays civilisé, et qui de surcroît présente des risques sanitaires sérieux, doit même être supprimée.

    L’heure est grave, Monsieur le Président. Gouverner c’est prévoir, et pour obtenir la concorde dans le pays, à condition de le vouloir, il faudra du temps (plusieurs décennies). Mais il faut auparavant réussir à rétablir un minimum de cohérence interne de la société sur les plans culturel et civilisationnel. Car l’obsession mondialiste et bien-pensante prônant le multiculturalisme qui n’est en réalité qu’un biculturalisme est une véritable imposture, mais une imposture sanglante. Et la menace qui pèse dorénavant sur la nation à cause de tant de trahison de la part de ses élites politiques peut être illustrée par ces trois citations révélatrices et à méditer :

    « La nationalité musulmane est une supranationalité (…) Elle est au-dessus de toutes les nationalités (…) L’islam n’a plus à être considéré comme une simple religion mais comme un fait politique majeur dans notre pays (…) l’islam est un phénomène socio-politique (…) c’est une idéologie de lutte, une idéologie d’agression » (Dali Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris),

    « Ce corpus de textes et d’idées que nous avons sacralisé depuis de nombreuses années suscite l’hostilité à notre égard du monde entier (…) Est-il concevable que 1,6 milliards de personnes puissent penser qu’elles doivent tuer les autres membres de l’humanité, qui compte sept milliards de personnes aux fins de pouvoir vivre? » (Abdel Fattah al Sissi, président de l’Égypte),

    « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques nous vous dominerons » (al Qaradawi, théologien prédicateur des Frères musulmans).

    Il est donc temps de crever l’abcès. Repousser l’échéance ne fera qu’aggraver la situation car il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre que l’absence de décisions fermes des dirigeants politiques pour inverser le cours néfaste de cette islamisation à marche forcée de notre pays, contraire aux intérêts de la nation française, conduira inévitablement au chaos, à la guerre – cette guerre qui vient inexorablement – sur notre propre sol. Car 30 % des musulmans dans notre pays aujourd’hui (28 % cf. rapport Institut Montaigne) sont radicalisés, réclament l’application de la charia et utilisent leur « religion » comme un outil de rébellion contre la société française et contre l’Occident en général. Ils combattent nos lois, nos valeurs, nos principes de vie et sont prêts à en découdre. Et des citoyens, de plus en plus nombreux, attachés à leur héritage historique, spirituel et culturel, exaspérés par l’aveuglement, le déni et le manque de courage de leurs élites politiques et ne comprenant pas leur absence de vision à long terme sont, eux, de plus en plus déterminés à vouloir défendre la terre de leurs ancêtres, leur patrie, contre les derniers arrivants qui rêvent du califat mondial. Il est déjà miraculeux qu’ils aient fait preuve de sang-froid et de responsabilité après les carnages et les actions barbares qui ont frappé la France récemment. Mais personne ne peut dénier au peuple français le droit de vouloir défendre son identité et manifester sa volonté d’assurer sa continuité historique. C’est son droit le plus légitime. C’est le droit de tout peuple, de toute nation. Depuis trop longtemps, par naïveté, manque de clairvoyance, déni de réalité, voire collaboration croyant sauver ainsi la paix civile et sociale, la classe politique n’a cessé de fournir et mettre en place tous les ingrédients qui alimentent les tensions et conduisent à la guerre sur notre propre sol.

    Il est minuit moins le quart, Monsieur le Président, trois fois cinq minutes symbolisées par les trois prochaines années de votre quinquennat. L’islam doit être soumis aux lois de la République ; et ceux qui ne l’acceptent pas doivent partir, voire être poussés vers la sortie.

    Avec l’expression de ma très haute considération.

     

    Antoine Martinez
    Officier général (2s)
    13/03/2018

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Univers hospitalier Sofia - 2
    Après avoir fait un article sur un séjour précédent en milieu hospitalier, voici un nouveau récit d'une aventure de 8 nuits.

    Ne pensez pas que l'affectionne la fréquentation de ces lieux, ni en ambulant, ni en séjour ! Je ne suis nullement hypocondriaque !!
    Mais avant d'en parler voici, en plus de 15 ans de vie en Bulgarie, les 9 établissements Sofiotes fréquentés et quelques remarques qui, bien sûr, n'engagent que moi ! (Ils sont classés dans l'ordre croissant des fréquentations)
    J'entends fréquemment émigrés et expats "rentrer en France pour des soins ou même des op" ! Pour les expats ça peut se comprendre mais quand on est "émigré" il faudrait, à mon humble avis, s'adapter au pays où on a décidé de vivre surtout que les CPAM françaises, grâce à l'UE, remboursent les soins effectués à l'étranger.

     

    Hopital Soins
    Séjour
    Intervention Remarques/
    unité de soins
    Pirougov ambulant plâtre

    vétuste - bons
    médecins
    hopital urgences

    Isoul ambulant plâtre vétuste - bons
    médecins
    Treta Gradska ambulant contrôle vétuste
    Académie militaire ambulant urologie très fréquenté
    bons médecins
    Evropa (privé) séjour (3) chirurgie très moderne
    bons médecins
    bons soins
    Sveta Ekaterina ambulant chirurgie min moderne
    universitaire
    bons médecins
    Acibadem Tokuda
    (privé)
    ambulant IRM très moderne
    équipements de
    pointe
    Hill Clinic (privé) séjour (1) urologie très moderne
    cher
    bons médecins
    équipements de
    pointe
    Alexandrovska séjour (8) urologie universitaire
    unité relookée
    bons médecins
    équipements de
    pointe

     

    Expérience perso (sans généraliser)

    - Administratif:

    Une admission n'est jamais simple mais dans ce cas c'était un peu le parcours du combattant surtout si on est un peu "étranger". Passer d'un cabinet à l'autre dans des endroits un peu inhabituels (antécédents, prise de sang, cardio, radio, signature de documents) avant d'acquérir le "sésame" donnant accès à la chambre. Par contre tout le monde a été très gentil et serviable. 

    - Admission / séjour:

    La découverte de l'unité aura été une agréable surprise; un couloir joliment décoré par des peintures, des infirmières et personnel accueillants puis finalement la chambre à 4 lits sentant le "neuf", armoires, lits médicalisés et un français qui débarque parmi 3 bulgares tous originaires de la campagne ou d'une ville lointaine, ça a de quoi surprendre ! On apprendra plus tard que c'est une unité rénovée sur deniers de l'UE !

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Vie quotidienne de patient:

    Ce n'est pas parce qu'on semble être un patient VIP (quoique le fait d'avoir dans la famille un médecin travaillant dans une unité proche est un avantage non négligeable) qu'on vous fera des faveurs.
    En tous cas j'aurais apprécié la grande propreté (fréquents nettoyages) l'attention médicale portée aux patients, jour et nuit par une équipe compétente très professionnelle et cela toujours avec le sourire (enfin presque toujours) même si, en tant que français j'ai pas mal de lacunes linguistiques !
    Etant donné que c'est un hôpital universitaire, le défilé matinal quotidien du staff accompagné d'étudiants, internes etc était assez impressionnant car d'un coup 12 personnes voire davantage entouraient les lits donnant les consignes médicamenteuses, l'ordre de passage au bloc ou encore la date de sortie etc

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Restauration:

    La particularité dans tous les établissements non privés et que vous avez une liste d'effets à fournir: couverts, tasse, verre, eau, serviettes, papier toilette...
    La nourriture "catering" (elle est la même sur tout l'hôpital) ramenée matin, midi et soir par contre n'est pas de grand qualité; menus très basiques et souvent à peine tièdes. Voilà pourquoi on voyait parfois arriver des visiteurs avec "kremviches" ou autres nadenitsis !
    Mais bon on n'est pas à l'hôpital pour se payer du **** ! et puis pour un coût journalier de 6 lv on ne peut demander plus.

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Bloc opératoire / soins post-op:

    Aussi longtemps que vous avez le temps de voir avant de vous endormir, vous constaterez des équipements à la pointe du progrès, une prophylaxie rassurante constante, une équipe qui vous enlève tous doutes. En post-op pareil, toujours très attentifs, aussi pour soulager d'éventuelles douleurs, soins réguliers.

    Univers hospitalier Sofia - 2
    L'entrée du bloc op

    Univers hospitalier Sofia - 2
    L'équipe au complet

     

    - Particularité bulgare

    Le don du sang (collecte de sang) tel que connu en France, n'existe. Si vous avez besoin d'une transfusion sanguine, pour chaque poche, il vous faudra trouver un donneur (famille ou ami) qui vous remettra une attestation de son don ! Bien entendu, en cas d'urgence, vous devrez régulariser après rétablissement !

    Conclusion:

    Entré avec pas mal d'appréhensions dans ce monde hospitalier j'ai vite perdu mon stress et en suis ressorti avec satisfactions et reconnaissant pour les soins reçus. Je suis convaincu que, malgré les idées préconçues, en France je n'aurais pas vécu une expérience très différente, plus performante.

    Et pour davantage de détails n'hésitez pas à me contacter.

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Maisons en boisEn 2018 lorsque vous tapez sur Google "maison en bois" vous tombez de suite sur ceci ou encore sur des sites du style: "plan de maison en bois" Au XXIème siècle c'est devenu très "tendance" très "écologique", voire "économique". Je ne peux en douter !
    En 1982, en Alsace, dans un village de 500 habitants j'ai été un précurseur en faisant construire une MOB (Maison à Ossature Bois) par les Ets HOUOT situé à l'époque à Fraize dans les Vosges (88) - Ets liquidé en 2000 pour difficultés financières.

    Cette maison, commandée sur plans, avait été entièrement fabriquée en usine à Fraize ! Elle se composait de 3 parties (modules) de 11m de longueur, 3m de largeur et 2.50m de hauteur. Chaque "module" était entièrement équipé: fenêtres, volets, portes, revêtements de sol, tapisseries, circuit électrique, circuit eau, cuisine équipée (éléments et certains appareils), salle de bain/douche entièrement équipée (chauffe eau compris), chauffage électrique (convecteurs) installé, et même nom sur la sonnette !
    Seule la charpente était en kit ainsi que l'aménagement de l'étage (panneaux de placomur)

    Au préalable avaient été réalisées: fondations, sous-sol/garage en béton, évacuations eaux usées et pluviales.

    Un beau matin arrivent 4 énormes camions, une grue 20T.
    L'un après l'autre les 3 moduless sont posés côte à côte sur les murs béton du sous-sol, ajustés au mm près. Puis sont montées les 2 pignons comportant leur revêtement bois - une panne de grue aura obligé les monteurs à ne finir la toiture que le lendemain - pose des fermettes - couverture tuiles de très bonne qualité - montage du conduit fumée inox - pose des gouttières et des descentes pluviales.
    Il aura suffi aux monteurs de raccorder entre eux les 3 moduless (câblage électrique) de rajouter les joints intérieurs et extérieurs, de raccorder moquette et revêtement plastique (genre baladum) - tout cela en 2 jours !

    Vinrent rapidement après les raccordements au réseau électrique, pose du tableau électrique, au réseau d'alimentation eau et au réseau "eaux usées" incluant les descentes pluviales.

    Moins de 3 mois après le montage de la maison nous avons pu emménager. Au total RDC et étage: 160m2 + 95m2 de sous-sol

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Le sous-sol quasiment terminé - arrivée de 4 camions et de la grue

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    1er module avec sa pose

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    2ème module avec sa pose - on voit convecteur et tapisserie !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    3ème module avec sa pose - on voit bien la sonnette près porte entrée !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Pose des pignons - des fermettes - le kit "aménagement étage" est visible

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Tuiles et gouttières posées - éléments de la cuisine

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Raccordement des descentes pluviales, des eaux usées, des drainages

     

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

    hiver 1986 - en 1990 on pose la structure de la future terrasse

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    1993 le radioamateur (moi !) monte es 1ères antennes - aménagements
    extérieurs finis - véranda abri sur la porte d'entrée posé

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

     1997 - pose du pylône basculant de 20m - position basculée pour
    montage  des antennes

    Maisons en bois

     Maisons en bois

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    L'homme en instance de divorce dans la solitude de sa maison !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    2000/2001: Dans mon bureau ou dans mon atelier (travail pour
    le Club Vosgien dont je suis président)

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

    juillet 2002: les cartons sont prêts - les déménageurs
    (dont mes 2 chauffeurs) chargent les 12m3 (meubles, objets...)
    dans la camionnette de location - le lendemain direction SOFIA

    Vous voulez voir le voyage jusqu'à Sofia ? c'est ICI 

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Bilan des randos 2017Voici le bilan des randos de 2017*. Une année très médiocre avec seulement 18 sorties (contre 31 en 2016) - par contre 4 sorties ont dû être annulées cette année pour cause de mauvais temps. Au total seulement 98 personnes (260 en 2016) y auront participé. Egalement 6 sorties raquettes (contre 4 en 2016) ont pu se faire car l'enneigement était bien plus important qu'en 2016 ! "Vodenitsata, Chitchovtsi, Perfetto" sont les restaurants que nous apprécions après les randos mais aussi les repas tirés du sac ! Alors que s'est-il passé pour avoir vécu un tel effondrement des sorties, des participants, surtout à partir de la rentrée en septembre ?

    Bonne Année 2018 à toutes et à tous et à ceux/celles qui vous sont chers et que cette année 2018 soit une année pleine de satisfactions et de regain des randonnées !

     Merci aux guides: J-Claude (qui aura fait le guide durant 5 années) et Patrick qui, en septembre, a repris le flambeau.

     * les stats portent sur l'année civile et non sur "l'année Sofia Accueil" pour une question de clarté.

     

      Date Lieu Partic Article
     1 17 janv  Lac Boyana   7

     Article

    24 janv  Slatni Mostove   Article

    31 janv 

    Kamen del   Article
    14 fev Cherni vrah  Article
    14 mars  Kopitoto   Article
    21 mars  Svesditsa   8  Article
    28 mars   Mt Liulin  Article
    4 avril   Kladnitsa  Article
    25 avril  Lac Simeonovo   Article
    10 

    2 mai 

    Kopitoto   Article
    11 16 mai   Bistritsa  7  Article
    12 23 mai 

    Lozenska Planina

    6    Article
    13 30 mai   Boya-Draga  Article
    14  13 juin

    Kamen del 

     Article
    15 17 oct   Bistritsa 4  Article
    16 7 nov 

     Kamen del

     Article
    17 14 nov  Cherni vrah   Article
    18

    21 nov 

     Liulin  Article
        TOTAL   98  

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Juste sous mes fenêtres !Voici une maison (25/03/2017) un peu particulière; elle ne ressemble pas à toutes ces vieilles maisons qui ont fait la renommée du quartier de "Belite Brezi / Crasno Selo" Son propriétaire, souvent à l'étranger, a décidé de tout vendre; maison et terrain, à une société immobilière qui, bien entendu la remplacera par un immeuble qui sera collé à celui déjà existant depuis une dizaine d'années. Cette maison a la particularité de ne pas avoir de sous-sol ni même de fondations ! Mais elle est jolie et ne gâche pas le paysage, ni la vue !
    Comme j'ai une situation privilégiée de prise de vue je vais donc raconter ce chantier "d'une maison à un immeuble" (mais bon, faut pas croire que le résultat va nous enchanter !!)
    Comme on pourra le remarquer on ne compte pas les heures; on travaille même le dimanche et, s'il le faut, tard dans la nuit (lorsqu'on coule une dalle !)
    </>p

     

    Voilà ce que ça devrait donner - pas très élégant mais attendons la fin de l'ouvrage !!

    Juste sous mes fenêtres !

     

    Juste sous mes fenêtres !
    La maison le 15 oct. 2008

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !
    On cueille les dernières tulipes !

     Juste sous mes fenêtres !
    14 avril 2017
    Juste sous mes fenêtres !
    Ce sont les tsiganes qui récupéreront tout ce qui est récupérable (fenêtres, tuiles, charpente etc
     Juste sous mes fenêtres !
    08 juillet 2017
    Juste sous mes fenêtres !
    Aucune fondation ne sera déterrée !
     Juste sous mes fenêtres !
    04 déc. 2017
     Juste sous mes fenêtres !
    Des dizaines de camions de terre seront évacués
     Juste sous mes fenêtres !
    Les chutes de neige n'arrêtent pas les travaux
     Juste sous mes fenêtres !
    On consolide tout le périmètre 

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !
    13 déc. 2017

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !
    21 déc. 2017

    Juste sous mes fenêtres !
    29 déc. 2017

    Juste sous mes fenêtres !
    Montage de cette grue en une journée 

    Juste sous mes fenêtres !
    10 janv. 2018 - très bizarrement placée cette grue !

     Juste sous mes fenêtres !

     Il a neigé - °C négatif - mais on travaille !

    Juste sous mes fenêtres !16 janvier 2018

    Juste sous mes fenêtres !

     Juste sous mes fenêtres !

     Juste sous mes fenêtres !
    08 février 2018
     Juste sous mes fenêtres !

     Juste sous mes fenêtres !
    10 février 2018

    Juste sous mes fenêtres !
    20 février 2018

     

    Juste sous mes fenêtres !
    26 février 2018

    Juste sous mes fenêtres !
    8 mars 2018

    Juste sous mes fenêtres !

     

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !

    Août 2018

    Juste sous mes fenêtres !

    Juste sous mes fenêtres !

     Novembre 2018

    Juste sous mes fenêtres !

     
    Mai 2019

     

    Le chantier, après un peu plus de 2 ans est en voie d'achèvement; restent les finitions à faire

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Rando du 21 nov 2017Les monts de Lyulin – 21 novembre 2017

    Ce mardi matin nous nous retrouvions à quatre, les mêmes volontaires que ceux de la randonnée précédente, Ana, Christina, Jean-Claude et moi-même, à parcourir ce circuit comptant pour une « classique » des randonneurs chevronnés de Sofia Accueil.

    La neige tombée dans la nuit de dimanche nous révélait un paysage féerique. Malgré tout, sa faible épaisseur ne nous a pas fait regretter d’avoir négligé de prendre nos raquettes.

    Christina a étrenné ses nouvelles chaussures de montagne… avec entrain. Que les Dieux de la montagne l’épargnent des traditionnelles ampoules (pour info, la chaîne du Pinde, en Grèce, était consacrée au culte de Mars et à Apollon, ça peut aider !)

    C’est avec plaisir que nous avons joint le Връх Дупевица à 1256 м, signe que la descente allait commencer à s’amorcer.

    Au détour du sentier nous avons pu admirer la chapelle de la Toussaint où la bénédiction nous est arrivée par l’intermédiaire d’une pluie de flocons, celle-ci ayant pour origine un coup de vent décollant la neige accumulée sur les branches.

    Et c’est sous un soleil au RV depuis le début de la balade que nous avons rejoint la voiture pour regagner la Capitale.

    Aurons-nous la chance de partager les bons moments à venir (donc, mardi prochain) avec vous ?

     

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

    Rando du 21 nov 2017

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires