• Instagram sur PCUtilisateur d'Instagram mais pas grand utilisateur de mon mobile en mode "photo" ou "vidéo" j'ai eu l'idée de publier des photos depuis mon PC mais.....

    Wikipédia nous dit:
    "Instagram est une application, un réseau social et un service de partage de photos et de vidéos appartenant à Facebook, disponible sur plates-formes mobiles de type iOS, Android et Windows Phone. Instagram est également disponible sur ordinateurs avec des fonctionnalités réduites."

    J'ai tenté récemment de télécharger sur INSTAGRAM des photos depuis mon PC de bureau; IMPOSSIBLE !
    (cela fait partie des " fonctionnalités réduites") !!

    Je n'en suis pas resté là et après quelques recherches j'ai trouvé la solution sur une vidéo ! (merci Google !)

    Le principe: utiliser un émulateur (Informatique: Ensemble de programmes qui permet à un ordinateur d’exécuter les instructions d’un ordinateur différent.)

    Cela consiste à simuler sur votre PC votre "Instagram Androïd ou IOS" !!

    Le programme que j'ai trouvé est MEMU

    En suivant la procédure de la vidéo on arrive assez facilement au but: pouvoir partager sur Instagram des photos, vidéos, textes depuis votre PC (sous windows 10), laptop, tablette sous windows 10

     

    Copie d'écran de MEMU ouvert avec Instagram sur le bureau de mon PC

    Instagram sur PC

     

    Mais MEMU ne se limite pas à "émuler" Instagram ! Bien d'autres applis du Play store (jeux etc) peuvent être émulés et même des jeux de vieilles consoles !! Mais bon, les jeux n'étant pas ma tasse de thé je vous laisse découvrir la procédure !
    Bon courage :

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Rentrée scolaire 2018 en BulgarieCe lundi 17 sept. c'est la fête dans les écoles bulgares; en effet c'est la rentrée scolaire et ce n'est pas peu dire car les enfants, "sur leur 31", une fleur ou un bouquet à la main, entourés de leurs parents et familles, assistent à la cérémonie très solennelle. Discours, hymne national avec défilé de drapeaux bulgares et européen, défilé des différentes classes (1 година клас), chants, récitations, bénédictions du pope, de quoi ravir parents, grands-parents et enfants.

    Peu de changements d'une année à l'autre si ce n'est plus de solennité ! Une belle fête qui fait toujours la fierté des parents et des élèves de terminale (12ème classe) sollicités comme "guide" pour chaque élève des 1ères classes.
    Cette année aura été spéciale car mon épouse a eu la fierté d'accompagner Ivona sa petite fille entrant au "cours préparatoire" (pervi class - 6/7 ans)

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Anelia Tsvetanova l'institutrice

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    La classe d'Ivona avec l'institutrice
    et les "élèves-guides"derrière chaque
    enfant

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie 

    Elèves, parents, grand-parents
    découvrent la salle de classe

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    L'école rue Chishman

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

    Rentrée scolaire 2018 en Bulgarie

     

    Petite vidéo de l'ambiance générale (5mn)

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Réouverture Bd BulgariaDurant quelques semaines et à tour de rôle, les tronçons du bd Bulgaria entre Geshov et Gotse Delchev ont été en "remont" (comprenez, chantier !) 
    Nouveau revêtement consolidé par une sous-couche grillage, élargissement au niveau des croisements et finitions par marquages dont, sur chaque sens, un couloir bus juste délimité par simple peinture jaune.
    A noter que ce boulevard n'était pas particulièrement abîmé sur ce tronçon !

     

     

     

     Réouverture Bd Bulgaria

    Réouverture Bd Bulgaria

    Réouverture Bd Bulgaria

     Réouverture Bd Bulgaria  Réouverture Bd Bulgaria  Réouverture Bd Bulgaria


    Après quelques jours d'ouverture on peut déjà constater, et cela hors heures de pointe, le non-respect de ces couloirs bus par quelques malins indisciplinés (pour ne pas être vulgaire !)

     

    Réouverture Bd Bulgaria

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • HISTORIQUE DE MON EXPATRIATION en juillet 2002

    Derniers jours en Alsace

    Juin 2002, le dernier mois dans le village ou j'aurais séjourné près de 20 ans, aura sans doute été le plus stressant de ma vie. Les journées de plus de 15h d'activité étaient courantes; il fallait penser à tout, se mettre en règle avec les administrations, démonter les meubles, emballer les affaires dans les cartons, vider au maximum la maison et planifier le voyage, l'intégration en Bulgarie, prendre congé de la famille et des amis etc. Un travail titanesque ou certains m'auront donné un appréciable coup de main, d'autres une parole d'encouragement, de soutien moral; Avec quelques amis, Werner(+), Gérard, Hans-Georg, Sylvain, Bernard (ge gauche à droite sur l'image)

    Le chargement du véhicule de déménagement (de la société Lovest) fut très rapide et efficace

    Le voyage Européen  

    France (Alsace) - Allemagne - Autriche - Italie - Grèce - Bulgarie

     

    Le Master de 12m3 chargé jusqu'au dernier centimètre de mobilier, démonté ou non, de cartons etc, et conduit par les deux vaillants chauffeurs-aventuriers, Gérard (à gauche sur l'image) et Hans-Georg

    a pris la route le mardi 23 juillet 2002 à 22h; j'avais mis pour toujours la clé sous la porte de ma maison; un geste symbolique très fort; 12 heures plus tard, après un voyage de 1100 kms, le port d'Ancona au Nord de l'Italie était atteint. Après le check-in, une brève visite du port, ce fut l'embarquement à bord du gigantesque et luxueux ferry "Europa Palace"; quelques centaines de véhicules (voitures, caravanes, bateaux de plaisances, semi-remorques, motos etc) défilèrent durant plus d'une heure et demi pour remplir les 3 ponts garage immenses; les ports de destination étaient Igoumenitsa et Patras en Grèce. Ayant rejoint le pont supérieur (7ème pont) nous avons pu admirer le luxe et le super équipement du ferry; son état général d'entretien impeccable. Piscine,

    salle de jeu, casino, cinéma, bar disco, restaurant self-service, salle internet etc; rien ne manquait et tout cela avec moquettes, cuivres, miroirs, lustres, personnel tiré à quatre épingles. Voulant profiter au maximum de l'air pur marin, du coucher de soleil sur l'Adriatique, les 3 aventuriers ont préféré, après un bon repas, dormir sur le pont dans leurs sacs de couchage, abrité de la pluie. L'air frais du large caressait nos visages parfois rafraîchis par des embruns vivifiants. Tout autour de nous, beaucoup d'autres passagers dormaient aussi "à la belle étoile". Au petit matin, les côtes Albanaises étaient en vue et bientôt ce furent celles de la Grèce avec ses montagnes en toile de fond. On atteindra Igoumenitsa sous une faible pluie; nous qui nous attendions à rentrer dans une fournaise Grecque, on était un peu désabusé. Le débarquement, comme l'embarquement dureront plus d'une heure puis, de retour sur la terre ferme après une épopée mémorable de plus de 15h, très vite nous abordons la montagne; des cols à plus de 1700m, des routes sinueuses interminables, souvent dans un état douteux, croisant des camions surchargés, renversés sur les bas-côtés; nos freins étaient très sollicités ! Tout cela sur plus de 400 kms avant de trouver des routes nationales ou des "autoroutes". Près de Thessaloniki, un rapide plongeon dans les eaux chaudes de la mer Egée, avant de rallier, à Kulata, la frontière Greco-Bulgare. Mon épouse et un couple d'amis nous y attendaient avec grande impatience pour nous servir d'interprète. Muni d'un dossier bien ficelé et avec l'aide de mes amis, nous avons passé toutes les formalités sans problèmes et sans backschich !

    A 22h, 48h (dont 15h de ferry) après le départ d'Alsace et 1800 kms de route, Sofia était atteinte, notre appartement en vue. Nous étions heureux du bon dénouement de ce voyage qui laissera de multiples souvenirs dans nos têtes. A aucun moment nous n'avons souffert de la chaleur ce qui était aussi très appréciable.

    Le lendemain, grâce à quelques jeunes étudiants Bulgares, le déchargement fut rapide et très efficace. Après une brève visite de Sofia (ville de plus de 1100000 hab) et des environs, une découverte de la gastronomie bulgare, riche et variée, de quelques particularités et contrastes Est-Ouest, les deux chauffeurs reprirent le chemin de la France, au travers de la Yougoslavie. Contrôles minutieux à chaque frontière (serbe, croate, slovène),  furent leurs seuls tracas. Finalement, 26h plus tard, ils étaient de retour sur le sol Alsacien.

    Premières semaines à Sofia

    Le lendemain de leur départ, livré à moi-même, mais en compagnie de mon épouse Vesselina originaire de Sofia, ma vie Bulgare débuta. Quelques rapides démarches administratives avant de nous attaquer avec plein de courage au remontage des meubles, au déballage des cartons; bref, nous avons nettoyé, aménagé, disposé, décoré à notre goût et, 10 jours plus tard, tout (ou presque) était en place. L'outillage et les multiples accessoires ramenés de France, furent d'un secours inestimable. Tout cadrait à merveille. Nous n'eûmes que très peu de mobilier ou appareils à acheter. Très vite, cuisine, salon-coin repas, chambre à coucher, salle de bain furent remplis et devinrent opérationnels; nous pouvions enfin souffler.

    Au travers de ces achats, de ces contacts avec la population, les administrations (mairie, police, banque…), la grande ville, ses transports, ses petits et grands commerces, j'ai pu noter de singulières et souvent importantes différences avec l'Ouest, la France plus précisément. Ces différences, parfois aussi ses ressemblances, ces particularités, ces contrastes, tout ce qui fait le charme de ce pays Balkanique par rapport aux autres pays de l'Europe de l'Ouest, pourront être consulté dans les pages "La Bulgarie autrement" ou "les points forts de la Bulgarie" du menu principal.

     juillet 2002
    màj: juillet 2018

    Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Avancement de la station 14 du métro Depuis mars 2016 le chantier de la station 14 de la future ligne 3 de métro a grandement avancé. Une station très complexe qui doit côtoyer le bd tsar Boris III ainsi que la ligne de tram 5 & 4 et le croisement des bd Gotse Delchev et Jitnitsa. Pour les travaux il aura fallu dévier temporairement la ligne de tram puis la remettre en place - détruire des bâtiments gênants - réaliser les accès au métro etc
    Voici une brève chronologie des travaux. Cette station se trouvant à 300m de mon domicile les raisons de ce grand intérêt sont plus qu'évidentes. Espérons que l'achèvement des travaux d'une grande partie de la ligne se fera en 2019 comme prévu mais vu les retards dû à certaines conditions climatiques (inondations etc) ce délai risque de ne pas être tenu. Wait and see.

     

     

    Avancement de la station 14 du métro
    Octobre 2016

    Avancement de la station 14 du métro
    Novembre 2016

    Avancement de la station 14 du métro
    Février 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Mars 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Avril 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Mai 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Juillet 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Novembre 2017

    Avancement de la station 14 du métro
    Janvier 2018

    Avancement de la station 14 du métro
    Juillet 2018
    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Déboires avec câble usb magnétiqueDepuis quelques temps ces câbles avec connecteur magnétique ont le vent en poupe; pourquoi ?

    - Eviter d'endommager la prise usb des smartphones, tablettes etc par d'innombrables connexions de charge, transferts etc
    - Pouvoir connecter le câble de nuit sans même regarder car connecteur RéVERSIBLE !

    Cela fait un moment que je me suis laissé tenter par cette nouveauté. J'ai été longtemps satisfait.
    Mais récemment un incident à priori banal mais plus que gênant:
    L'adaptateur mâle qui est enfiché dans la prise USB du smartphone, s'est scindée en 2 surtout du fait que l'aimantation étant très forte en tirant sur le câble/connecteur femelle cela à fini par arriver !
    La connexion continuait d'être opérationnelle mais le branchement devenait pénible, délicat et avec risque de perte ou de déformation de la petite pièce mâle
    Problème: la pièce restée dans la prise USB avait des bords à peine apparents donc extraction délicate et difficile !

    J'ai tenté moi-même mais n'ayant pas l'outillage adéquat j'ai préféré me rendre dans un petit SAV à Sofia. En 2mn le "squatteur abîmé" était extrait à ma très grande satisfaction sans abîmer  la prise USB du smartphone !

    CONCLUSION ?: en attendant de trouver un connecteur de BONNE qualité, je reviens  au câble classique USB, non magnétique !

     

    Déboires avec câble usb magnétique
    l
    e connecteur magnétique mâle
    scindé en 2 (après extraction de la
    partie à droite sur la photo)

    Déboires avec câble usb magnétique

    La connexion continuait à
    fonctionner mais délicat
    à connecter !

    Déboires avec câble usb magnétique 

    la partie femelle en cours
    d'extraction de la prise USB

    Déboires avec câble usb magnétique 

    Un connecteur neuf avec la
    partie mâle en place sur
    le smartphone

    Déboires avec câble usb magnétique

    Un ensemble neuf

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je n'ai pas l'habitude de mettre des articles politiques sur mon blog mais là, vu que l'heure est grave en France, je fais une exception !

    LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
    (général Antoine Martinez)

     

     

    Monsieur le Président de la République,

    Lors de votre discours du 31 décembre dernier pour présenter vos vœux à nos compatriotes, vous affirmiez vouloir rendre la France plus forte et plus juste, 2018 devant être le renouveau de la concorde et de la cohésion de la nation. Vous inspirant d’une phrase célèbre vous déclariez : « Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays », et vous invitiez les Français à s’exprimer pour « que toutes les voix, y compris discordantes, soient entendues ». Alors, si ma voix – en raison des propos qui suivent – sera probablement considérée comme discordante, vous devez au moins l’entendre. Sera-t-elle écoutée, c’est une autre affaire, mais l’important est qu’elle contribue à alimenter un débat devenu vital pour le salut de la nation, car comme vous le mentionniez dans votre allocution, « nous avons tous quelque chose à faire pour la nation ». C’est même un devoir pour moi qui l’ai servie longtemps sous l’uniforme et qui continue, avec d’autres lanceurs d’alerte, à la servir aujourd’hui avec conviction et détermination.

    Comme vous le proclamez, vous êtes effectivement « le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire, d’une effraction ». Une brutalité de l’histoire organisée de main de maître par des officines clandestines liées à un pouvoir à l’agonie et qui a conduit en 2017 à l’élimination du candidat promis à la victoire de l’élection présidentielle. Et une effraction, résultat du hold-up démocratique qui a suivi. En bafouant ainsi la démocratie, on a réussi à empêcher le débat qui était devenu prioritaire, à savoir la nécessaire réaffirmation de notre identité culturelle et civilisationnelle face à la barbarie qui s’installe avec la complicité de collabos félons et qui constituera pour longtemps un obstacle à la concorde et à la cohésion de la nation. Un curieux déroulement forcé des événements pour espérer une France plus forte. Alors, si vous affirmez que «Je n’oublie pas d’où je viens », vous permettrez d’affirmer à notre tour que nous n’oublions pas, nous non plus, d’où nous venons, ce qui précisément nous permet de savoir où nous ne voulons pas aller. Car l’histoire est tragique. Votre prédécesseur, refusant l’évidence, l’a découvert brutalement le 14 juillet 2016. Vous commettriez une grave erreur en misant toute votre action sur la seule amélioration de la situation économique du pays. Le vrai problème aujourd’hui n’est pas économique, il est culturel. Conduire la destinée d’un pays, d’un peuple ne se réduit, en effet, pas à une gouvernance inspirée du management des grandes entreprises. Il y a d’autres ressorts qui conduisent un peuple à vouloir faire ensemble, ce qui naturellement permet de vivre ensemble. Car un peuple a une histoire, une mémoire, une âme qui le caractérisent et ne pas vouloir en tenir compte et s’attacher à dégrader ou à détruire ce qui a constitué ce socle unificateur, en favorisant l’implantation d’un autre peuple porteur d’une culture totalement étrangère, c’est le vouer à sa perte. Ce n’est pas ce que les citoyens attendent de leurs dirigeants politiques.

    A votre demande, la réflexion est aujourd’hui engagée et des projets de loi sont à l’étude (« fake news », asile, immigration, islam). Tous ces thèmes, traités simultanément, sont cependant étroitement liés entre eux ce qui traduit en réalité – c’est un aveu implicite – la reconnaissance d’un même problème, d’un même péril : l’islam. L’islam qui n’est pas une religion, mais un corpus politico-religieux, un système qui régit tous les aspects de la vie quotidienne, une idéologie totalitaire et mortifère incompatible avec nos valeurs, notre civilisation et la démocratie. Lalettre ouverte adressée au Premier ministre, le 09 août 2016, rappelant l’incompatibilité de l’islam avec nos valeurs et suggérant les réponses à y apporter vous est communiquée. Cela permet de porter ici l’attention sur ces projets de loi et la réflexion engagée et sur les doutes sérieux qu’ils suscitent quant à leur finalité, surtout après votre déclaration du 9 novembre dernier aux Emirats Arabes Unis : « Ceux qui veulent faire croire que l’islam se construit en détruisant d’autres monothéismes vous trahissent ». Sauf votre respect, ce propos est effarant car, hormis le signe malheureux d’une soumission qu’il traduit, c’est nier l’évidence et refuser de reconnaître le massacre ou la mise en esclavage d’une multitude d’êtres humains dans le monde et dans l’histoire parce que non musulmans ou qui ont refusé de le devenir. Doit-on rappeler que la seule relation entre l’islam depuis sa naissance et notre civilisation européenne forgée par notre héritage gréco-romain et judéo-chrétien est marquée par la confrontation continue ? Et depuis la fin de la Guerre froide, nos dirigeants politiques n’ont cessé de reculer sous les assauts de l’islam conquérant qui a su créer le désordre et la discorde jusque dans l’école. Cette école qui pendant très longtemps a été le lieu de baptême de la démocratie mais qui en a désormais sonné le glas. Etes-vous conscient que dans une multitude d’écoles, la langue française est devenue une langue étrangère ? Votre prudence, comme celle manifestée par vos prédécesseurs, résonne aujourd’hui, dans ce rapport de force engagé par l’islam et auquel vous n’échapperez pas, comme un renoncement à affronter l’esprit totalitaire. Lors de votre visite récente à Calais, le dialogue engagé avec un prétendu réfugié ne laisse aucun doute sur l’angélisme et la naïveté, voire le déni de nos autorités. Entré il y a deux ans illégalement sur notre territoire, il prétend avoir fui la guerre. Qui peut croire qu’un père de cinq enfants abandonnerait ainsi sa famille dans un pays en guerre ? N’est-on pas là devant ce que vous appelez une « fake news »? S’agissant de l’asile, chacun sait que le droit d’asile réservé à ceux qui encourent dans leur pays les violences d’Etat est complètement dévoyé. On détourne aujourd’hui la loi sur l’asile en accueillant toute la misère du monde et en maintenant sur notre sol – en violation totale de nos lois – ceux qui en ont été déboutés et ce, au détriment de nos propres miséreux. Sur l’immigration, la démonstration est faite avec ces territoires perdus de la République et avec la violence meurtrière qui a jusqu’ici frappé la France et l’Europe qu’avoir accepté depuis plusieurs décennies une immigration musulmane, dans une société occidentale laïcisée qui a pour fondement le christianisme, sans exiger en contrepartie sa soumission à nos lois, à nos valeurs, à nos traditions et à notre mode de vie, est une pure folie. Quant à l’invasion migratoire que subit l’Europe depuis 2015, elle est globalement de même nature sur le plan culturel et constitue une attaque sans précédent des peuples européens visant à les déstabiliser puis à les destructurer à terme avec une arme redoutable, la démographie. Enfin, la lutte contre la radicalisation n’est qu’une vaste farce consternante, car vouloir déradicaliser ces fous d’Allah, convaincus par leur idéologie de mort, est utopique et constitue donc une perte de temps et d’argent.

    Alors, devant les drames qui se préparent, il n’est pas raisonnable de continuer à favoriser l’implantation de l’islam dans notre pays. Il faut au contraire adopter des mesures coercitives propres à inverser le cours des choses. Vous n’avez pas le droit de sacrifier l’avenir du peuple français et son histoire bimillénaire pour satisfaire les exigences des derniers arrivants et leur esprit de conquête. Votre devoir n’est pas d’organiser l’islam en France mais de faire respecter et appliquer nos lois et au besoin d’envisager la remigration de ceux qui considèrent la loi islamique supérieure à celle de la République. Nous ne voulons pas de la charia, la loi islamique, dans notre pays. Et la charia, qui a été déclarée incompatible avec la démocratie par la CEDH en 2003, c’est, entre autres, le voile – sous toutes ses formes – le refus de la liberté de conscience et par voie de conséquence de la liberté d’expression, le refus de la laïcité, le rejet de tout ce qui n’est pas musulman, l’infériorité de la femme, la mort pour les apostats, etc… Contrairement à ce que certains de vos conseillers préconisent, il est donc inimaginable de créer une taxe « halal » pour financer cette idéologie incompatible avec nos valeurs. Ce serait une double faute : admettre que la charia (halal=charia) est supérieure à la loi de la République et collaborer à son implantation criminelle. Cette pratique barbare d’abattage des animaux, indigne d’un pays civilisé, et qui de surcroît présente des risques sanitaires sérieux, doit même être supprimée.

    L’heure est grave, Monsieur le Président. Gouverner c’est prévoir, et pour obtenir la concorde dans le pays, à condition de le vouloir, il faudra du temps (plusieurs décennies). Mais il faut auparavant réussir à rétablir un minimum de cohérence interne de la société sur les plans culturel et civilisationnel. Car l’obsession mondialiste et bien-pensante prônant le multiculturalisme qui n’est en réalité qu’un biculturalisme est une véritable imposture, mais une imposture sanglante. Et la menace qui pèse dorénavant sur la nation à cause de tant de trahison de la part de ses élites politiques peut être illustrée par ces trois citations révélatrices et à méditer :

    « La nationalité musulmane est une supranationalité (…) Elle est au-dessus de toutes les nationalités (…) L’islam n’a plus à être considéré comme une simple religion mais comme un fait politique majeur dans notre pays (…) l’islam est un phénomène socio-politique (…) c’est une idéologie de lutte, une idéologie d’agression » (Dali Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris),

    « Ce corpus de textes et d’idées que nous avons sacralisé depuis de nombreuses années suscite l’hostilité à notre égard du monde entier (…) Est-il concevable que 1,6 milliards de personnes puissent penser qu’elles doivent tuer les autres membres de l’humanité, qui compte sept milliards de personnes aux fins de pouvoir vivre? » (Abdel Fattah al Sissi, président de l’Égypte),

    « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques nous vous dominerons » (al Qaradawi, théologien prédicateur des Frères musulmans).

    Il est donc temps de crever l’abcès. Repousser l’échéance ne fera qu’aggraver la situation car il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre que l’absence de décisions fermes des dirigeants politiques pour inverser le cours néfaste de cette islamisation à marche forcée de notre pays, contraire aux intérêts de la nation française, conduira inévitablement au chaos, à la guerre – cette guerre qui vient inexorablement – sur notre propre sol. Car 30 % des musulmans dans notre pays aujourd’hui (28 % cf. rapport Institut Montaigne) sont radicalisés, réclament l’application de la charia et utilisent leur « religion » comme un outil de rébellion contre la société française et contre l’Occident en général. Ils combattent nos lois, nos valeurs, nos principes de vie et sont prêts à en découdre. Et des citoyens, de plus en plus nombreux, attachés à leur héritage historique, spirituel et culturel, exaspérés par l’aveuglement, le déni et le manque de courage de leurs élites politiques et ne comprenant pas leur absence de vision à long terme sont, eux, de plus en plus déterminés à vouloir défendre la terre de leurs ancêtres, leur patrie, contre les derniers arrivants qui rêvent du califat mondial. Il est déjà miraculeux qu’ils aient fait preuve de sang-froid et de responsabilité après les carnages et les actions barbares qui ont frappé la France récemment. Mais personne ne peut dénier au peuple français le droit de vouloir défendre son identité et manifester sa volonté d’assurer sa continuité historique. C’est son droit le plus légitime. C’est le droit de tout peuple, de toute nation. Depuis trop longtemps, par naïveté, manque de clairvoyance, déni de réalité, voire collaboration croyant sauver ainsi la paix civile et sociale, la classe politique n’a cessé de fournir et mettre en place tous les ingrédients qui alimentent les tensions et conduisent à la guerre sur notre propre sol.

    Il est minuit moins le quart, Monsieur le Président, trois fois cinq minutes symbolisées par les trois prochaines années de votre quinquennat. L’islam doit être soumis aux lois de la République ; et ceux qui ne l’acceptent pas doivent partir, voire être poussés vers la sortie.

    Avec l’expression de ma très haute considération.

     

    Antoine Martinez
    Officier général (2s)
    13/03/2018

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Univers hospitalier Sofia - 2
    Après avoir fait un article sur un séjour précédent en milieu hospitalier, voici un nouveau récit d'une aventure de 8 nuits.

    Ne pensez pas que l'affectionne la fréquentation de ces lieux, ni en ambulant, ni en séjour ! Je ne suis nullement hypocondriaque !!
    Mais avant d'en parler voici, en plus de 15 ans de vie en Bulgarie, les 9 établissements Sofiotes fréquentés et quelques remarques qui, bien sûr, n'engagent que moi ! (Ils sont classés dans l'ordre croissant des fréquentations)
    J'entends fréquemment émigrés et expats "rentrer en France pour des soins ou même des op" ! Pour les expats ça peut se comprendre mais quand on est "émigré" il faudrait, à mon humble avis, s'adapter au pays où on a décidé de vivre surtout que les CPAM françaises, grâce à l'UE, remboursent les soins effectués à l'étranger.

     

    Hopital Soins
    Séjour
    Intervention Remarques/
    unité de soins
    Pirougov ambulant plâtre

    vétuste - bons
    médecins
    hopital urgences

    Isoul ambulant plâtre vétuste - bons
    médecins
    Treta Gradska ambulant contrôle vétuste
    Académie militaire ambulant urologie très fréquenté
    bons médecins
    Evropa (privé) séjour (3) chirurgie très moderne
    bons médecins
    bons soins
    Sveta Ekaterina ambulant chirurgie min moderne
    universitaire
    bons médecins
    Acibadem Tokuda
    (privé)
    ambulant IRM très moderne
    équipements de
    pointe
    Hill Clinic (privé) séjour (1) urologie très moderne
    cher
    bons médecins
    équipements de
    pointe
    Alexandrovska séjour (8) urologie universitaire
    unité relookée
    bons médecins
    équipements de
    pointe

     

    Expérience perso (sans généraliser)

    - Administratif:

    Une admission n'est jamais simple mais dans ce cas c'était un peu le parcours du combattant surtout si on est un peu "étranger". Passer d'un cabinet à l'autre dans des endroits un peu inhabituels (antécédents, prise de sang, cardio, radio, signature de documents) avant d'acquérir le "sésame" donnant accès à la chambre. Par contre tout le monde a été très gentil et serviable. 

    - Admission / séjour:

    La découverte de l'unité aura été une agréable surprise; un couloir joliment décoré par des peintures, des infirmières et personnel accueillants puis finalement la chambre à 4 lits sentant le "neuf", armoires, lits médicalisés et un français qui débarque parmi 3 bulgares tous originaires de la campagne ou d'une ville lointaine, ça a de quoi surprendre ! On apprendra plus tard que c'est une unité rénovée sur deniers de l'UE !

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Vie quotidienne de patient:

    Ce n'est pas parce qu'on semble être un patient VIP (quoique le fait d'avoir dans la famille un médecin travaillant dans une unité proche est un avantage non négligeable) qu'on vous fera des faveurs.
    En tous cas j'aurais apprécié la grande propreté (fréquents nettoyages) l'attention médicale portée aux patients, jour et nuit par une équipe compétente très professionnelle et cela toujours avec le sourire (enfin presque toujours) même si, en tant que français j'ai pas mal de lacunes linguistiques !
    Etant donné que c'est un hôpital universitaire, le défilé matinal quotidien du staff accompagné d'étudiants, internes etc était assez impressionnant car d'un coup 12 personnes voire davantage entouraient les lits donnant les consignes médicamenteuses, l'ordre de passage au bloc ou encore la date de sortie etc

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Restauration:

    La particularité dans tous les établissements non privés et que vous avez une liste d'effets à fournir: couverts, tasse, verre, eau, serviettes, papier toilette...
    La nourriture "catering" (elle est la même sur tout l'hôpital) ramenée matin, midi et soir par contre n'est pas de grand qualité; menus très basiques et souvent à peine tièdes. Voilà pourquoi on voyait parfois arriver des visiteurs avec "kremviches" ou autres nadenitsis !
    Mais bon on n'est pas à l'hôpital pour se payer du **** ! et puis pour un coût journalier de 6 lv on ne peut demander plus.

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2

    Univers hospitalier Sofia - 2


    - Bloc opératoire / soins post-op:

    Aussi longtemps que vous avez le temps de voir avant de vous endormir, vous constaterez des équipements à la pointe du progrès, une prophylaxie rassurante constante, une équipe qui vous enlève tous doutes. En post-op pareil, toujours très attentifs, aussi pour soulager d'éventuelles douleurs, soins réguliers.

    Univers hospitalier Sofia - 2
    L'entrée du bloc op

    Univers hospitalier Sofia - 2
    L'équipe au complet

     

    - Particularité bulgare

    Le don du sang (collecte de sang) tel que connu en France, n'existe. Si vous avez besoin d'une transfusion sanguine, pour chaque poche, il vous faudra trouver un donneur (famille ou ami) qui vous remettra une attestation de son don ! Bien entendu, en cas d'urgence, vous devrez régulariser après rétablissement !

    Conclusion:

    Entré avec pas mal d'appréhensions dans ce monde hospitalier j'ai vite perdu mon stress et en suis ressorti avec satisfactions et reconnaissant pour les soins reçus. Je suis convaincu que, malgré les idées préconçues, en France je n'aurais pas vécu une expérience très différente, plus performante.

    Et pour davantage de détails n'hésitez pas à me contacter.

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Maisons en boisEn 2018 lorsque vous tapez sur Google "maison en bois" vous tombez de suite sur ceci ou encore sur des sites du style: "plan de maison en bois" Au XXIème siècle c'est devenu très "tendance" très "écologique", voire "économique". Je ne peux en douter !
    En 1982, en Alsace, dans un village de 500 habitants j'ai été un précurseur en faisant construire une MOB (Maison à Ossature Bois) par les Ets HOUOT situé à l'époque à Fraize dans les Vosges (88) - Ets liquidé en 2000 pour difficultés financières.

    Cette maison, commandée sur plans, avait été entièrement fabriquée en usine à Fraize ! Elle se composait de 3 parties (modules) de 11m de longueur, 3m de largeur et 2.50m de hauteur. Chaque "module" était entièrement équipé: fenêtres, volets, portes, revêtements de sol, tapisseries, circuit électrique, circuit eau, cuisine équipée (éléments et certains appareils), salle de bain/douche entièrement équipée (chauffe eau compris), chauffage électrique (convecteurs) installé, et même nom sur la sonnette !
    Seule la charpente était en kit ainsi que l'aménagement de l'étage (panneaux de placomur)

    Au préalable avaient été réalisées: fondations, sous-sol/garage en béton, évacuations eaux usées et pluviales.

    Un beau matin arrivent 4 énormes camions, une grue 20T.
    L'un après l'autre les 3 moduless sont posés côte à côte sur les murs béton du sous-sol, ajustés au mm près. Puis sont montées les 2 pignons comportant leur revêtement bois - une panne de grue aura obligé les monteurs à ne finir la toiture que le lendemain - pose des fermettes - couverture tuiles de très bonne qualité - montage du conduit fumée inox - pose des gouttières et des descentes pluviales.
    Il aura suffi aux monteurs de raccorder entre eux les 3 moduless (câblage électrique) de rajouter les joints intérieurs et extérieurs, de raccorder moquette et revêtement plastique (genre baladum) - tout cela en 2 jours !

    Vinrent rapidement après les raccordements au réseau électrique, pose du tableau électrique, au réseau d'alimentation eau et au réseau "eaux usées" incluant les descentes pluviales.

    Moins de 3 mois après le montage de la maison nous avons pu emménager. Au total RDC et étage: 160m2 + 95m2 de sous-sol

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Le sous-sol quasiment terminé - arrivée de 4 camions et de la grue

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    1er module avec sa pose

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    2ème module avec sa pose - on voit convecteur et tapisserie !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    3ème module avec sa pose - on voit bien la sonnette près porte entrée !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Pose des pignons - des fermettes - le kit "aménagement étage" est visible

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Tuiles et gouttières posées - éléments de la cuisine

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    Raccordement des descentes pluviales, des eaux usées, des drainages

     

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

    hiver 1986 - en 1990 on pose la structure de la future terrasse

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    1993 le radioamateur (moi !) monte es 1ères antennes - aménagements
    extérieurs finis - véranda abri sur la porte d'entrée posé

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

     1997 - pose du pylône basculant de 20m - position basculée pour
    montage  des antennes

    Maisons en bois

     Maisons en bois

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    L'homme en instance de divorce dans la solitude de sa maison !

    Maisons en bois

    Maisons en bois

    2000/2001: Dans mon bureau ou dans mon atelier (travail pour
    le Club Vosgien dont je suis président)

    Maisons en bois

     

    Maisons en bois

    juillet 2002: les cartons sont prêts - les déménageurs
    (dont mes 2 chauffeurs) chargent les 12m3 (meubles, objets...)
    dans la camionnette de location - le lendemain direction SOFIA

    Vous voulez voir le voyage jusqu'à Sofia ? c'est ICI 

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Zadouchnitsa, la Toussaint bulgareVoir l'article

     

    La Toussaint en France, Zadouchnitsa la fête des morts en Bulgarie, deux mondes, deux traditions. La première dans le rite catholique et protestant, la seconde dans le rite orthodoxe est bien curieuse. Dans les deux cas on se rend dans les cimetières, fleurir les tombes mais en Bulgarie on fait un peu plus ! Les familles des défunts, en tram, bus ou en voiture, portant de lourds sachets nylon remplis de victuailles et boissons en tous genres, se rendent par milliers le 1er samedi de novembre (samedi étant le seul jour des morts) dans les différents cimetières des villes et villages. Arrivés près des cimetières, d'innombrables vendeurs de fleurs, de cierges (roms pour la plupart) leur proposent de compléter leur chargement. Pour vous faire découvrir cette tradition séculaire je me suis rendu au cimetière "Central de Sofia" dans le quartier d'Orlandovtsi.

    Tout d'abord, si nécessaire (et souvent ça l'est !) on nettoie les pierres tombales, on enlève les mauvaises herbes et on met les fleurs dans un vase avant de s'attabler (presque toutes les tombes sont équipées d'une petite table fixe ou pliante) et de déballer blé cuit sucré, pain, gâteaux en tous genres, fruits, vin, bière, cigarettes etc. On mange sur place dans le recueillement, à la mémoire des défunts, après avoir allumé un ou plusieurs cierges. Les restes sont soit distribués aux jeunes roms, aux amis et connaissances, soit laissés sur place, comme "nourriture terrestre pour les défunts". Si en fin de journée ou le lendemain les assiettes et les gobelets sont vides ou ont carrément disparus, il ne faut bien entendu pas croire que ce sont les défunts qui se sont servis, mais ce sont les roms, jeunes ou adultes qui ont fait des tournées de ramassage !

     Vous pouvez également voir sur les photos des centaines de cryptes alignées le long d'un mur et contenant les urnes funéraires. Pour celles qui sont ouvertes ne pensez pas que le défunt a ressuscité ! (la plupart des cas l'urne est visible !). La plaque a simplement été vandalisée ! A l'entrée principale du cimetière les entreprises de pierres tombales proposent leurs produits exposés.


    Ayons une pensée respectueuse pour toutes les personnes défuntes.

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire

  • Vacances au PortugalDu 26 juin au 7 juillet 2017 nous avons passé nos vacances au Portugal, pays qui nous a enchanté en tous points. Je vous laisse découvrir (en cliquant sur les "jours") le résumé en textes et images de l'ensemble de notre programme réalisé.
    Et pour finir, notre retour d'expérience

     

     

     

    Vacances au Portugal

    JOUR 1

    Vacances au Portugal

    JOUR 2

    Vacances au Portugal

    JOUR 3

    Vacances au Portugal

    JOUR 4

    Vacances au Portugal

    JOUR 5

    Vacances au Portugal

    JOUR 6

    Vacances au Portugal

    JOUR 7

    Vacances au Portugal

    JOUR 8

    Vacances au Portugal

    JOUR 9

    Vacances au Portugal

    JOUR 10

    Vacances au Portugal

    JOUR 11

    Vacances au Portugal

    JOUR 12

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  10ème Sofia Pride 2017Avec une météo agréable ce Samedi 10 juin 19h derrière le monument de l'armée russe a débuté la 10ème Sofia Pride. Pourquoi derrière ? bien caché ?
    Tout simplement parce que devant le monument ont pris racine avec banderole et porte-voix une 50aine de personnes anti-Sofia Pride qui ne voulaient pas voir la Pride, comme l'an passé en 2016, prendre possession de ce lieu historique si symbolique dans l'esprit de certains ! On constate que très peu de bulgares honorent encore ce monument tant controversé !
    Dans une ambiance bon enfant quelques centaines de personnes (bien plus qu'en 2015 et même en 2016 !) de tous ages se sont rassemblés. Après quelques rapides discours internationaux la manifestation s'est mise en route précédée par un groupe de samba dansant et jouant d'instruments rythmiques. Bd Gourko, Rakovski, Dondoukov, Levski puis retour par Gourko pour revenir derrière le monument toujours bien gardé. Bien entendu sécurité maximale sur tout le trajet (des centaines de policiers) et accès à la zone derrière le monument uniquement avec port de bracelets orange cette année. L'église orthodoxe a manifesté, comme chaque année, son opposition à cette Pride mais son appel est, comme les autres années, resté vain.

     

     

     Vidéo de 9 mn

     

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017
    Le maire d'Amsterdam

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017
    Le groupe "SAMBA"

    10ème Sofia Pride 2017

    10ème Sofia Pride 2017
    "Rendez l'arc en ciel aux enfants !
    Pédés !"
    (pauvre petite fille !)

    10ème Sofia Pride 2017

     

    Les 3.2kms du circuit de la Pride

    10ème Sofia Pride 2017

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Lozenska planina 23 maiAprès un léger cafouillage de RV, direction lac de Pazarel ou nous serons 6 à traverser le pont suspendu au-dessus du lac et nous engager, sous un ciel couvert sur un agréable sentier peu humide mais bien raviné par les tracteurs. "Difficulté: intermédiaire" aie ! le guide s'est fait taper sur les doigts ! Car "intermédiaire" c'est bien en-dessous des 390m de dénivelé à monter mais aussi à descendre ! Bref, "difficultés" à revoir !
    Au total 11.3kms en 3h05mn + 45mn d'arrêts cumulés. Mais bien souvent c'est Camille, la plus jeune qui a donné le rythme que les 5 autres avaient du mal à suivre !
    Comme chaque année, passage obligé au mémorial en l'honneur du héros Dimitar Spisarevski qui, le 20 décembre 1943, s'est sacrifié en lançant son avion contre une forteresse volante; sa tombe, visible dans ce lieu est bien entretenue et des panneaux rappellent les noms de tous les héros de cette seconde guerre mondiale.
    Une ballade sans une goutte de pluie pourtant annoncée par la météo ! Nous avons sans doute envoyé des ondes positives !

    A la semaine prochaine

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

     Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai

    Lozenska planina 23 mai 2017

    Lozenska planina 23 mai

     Passage annuel au mémorial de Spisarevski, pilote héros national

    Lozenska planina 23 mai

    2017

    Lozenska planina 23 mai

    2012 avec Lucile guide

    Lozenska planina 23 mai

    2013

    Lozenska planina 23 mai

    2014

    Lozenska planina 23 mai

    2016

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Cuisine Algérienne 18 maiC'est par cette belle journée de mai que 10 apprenti(e)s cuisinier se sont retrouvé(e)s à 9h dans l'appartement d'Ouiza M. notre formatrice, secondée par Thierry, cuisinier et responsable "Plaisirs du palais".

    Au programme:
    Couscous - Rharcha - briks - Kessrha - vin rosé - thé et gâteaux
    Bref, du pain sur la planche (sans jeu de mot !) car nous devions avoir fini de manger à 13h.
    Voilà pourquoi toutes ces dames, sous les ordres cadencés des formateurs, leurs conseils, l'exposé des recettes ont mis la main à la pâte (pas seulement au sens figuré !) démembrant des poulets, préparant la farce pour les briks, pétrissant, pelant, étalant, faisant cuire, frire, préparant la table, faisant la vaisselle et tout ça dans une super ambiance détendue et joyeuse. A midi pile nous étions attablés devant tous ces délicieux mets en quantité industrielle ! Couscous au poulet et agneau ainsi que tous les autres plats ont charmé nos estomacs et c'est devant un bon thé typiquement Kabyle accompagné de petits gâteaux que s'est achevée cette belle journée, la tête pleine de bonnes recettes et surtout de bons souvenirs. C'est dans une vidéo d'une 20aine de minutes que vous pourrez vous plonger dans l'ambiance et dans les techniques culinaires.
    Un très grand merci à Ouiza qui a mis son appartement et ses recettes à notre disposition et à Thierry le maître d'oeuvre.

    Au prochain "plaisirs du palais"

     Les différentes phases de cette cuisine en une vidéo de 20mn

     

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

    Cuisine Algérienne 18 mai

     

    Recette du Rharcha.

    500g de semoule ( griss)
    10g de sel fin
    20g de sucre
    5cl d'huile d'olive
    environ 200g d'eau froide
    Mélanger les 4 premiers ingrédients. Ajouter l'eau petit à petit en travaillant avec la main ouverte. Obtenir une pâte assez ferme.
    Laissez reposer 15 minutes afin que la semoule absorbe l'eau.
    Façonner en galette, cuire dans un poêlon à fond épais.

    Recette de la Kessrha:

    500g farine type pizza
    5g sel fin
    325g eau a 20°C
    5g levure fraîche
    25g huile d'olive

    Pétrir les 4 premiers ingrédients et obtenir une pâte très travaillée, ajouter l'huile ensuite en filet. Laisser gonfler une heure, écraser la pâte et bouler. Garder au frigo au moins 12 heures.
    Une heure avant utilisation, former des galettes de la taille du poêlon (fond épais), laisser gonfler 20/30 minutes, cuire.
    Possibilité d'ajouter des graines de sésame, pavot, herbes de Provence etcc..

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • C'est en ordre dispersé et sous un soleil radieux que les 7 participant(e)s ont rejoint ce matin le parking sur les hauteurs de Bistritsa. Nous avons aussi eu la joie d'accueillir Iva une amie de Bonnie et c'est sur un pas actif et force conversations que nous avons entamé ce circuit de 11kms sur des sentiers très peu humides malgré la fonte des dernières neiges du massif du Vitocha. Beaucoup de fleurs, et toujours plus de verdure sur ce circuit très agréable ou quelques joggeurs/joggeuses nous ont dépassé à vive allure. N'oublions pas que c'est le 10 juin que passera sur ce sentier les "100kms du Vitocha".
    Et c'est dans une sympathique Mehana de Bistritsa, devant un bon repas, que nous avons fini cette mâtinée.

    A la semaine prochaine

     

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

    Bistritsa 16 mai 2017

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Den na Evropa 9 mai 2017Pour fêter ce 9 mai, jour de l'Europe (Den na Evropa) la municipalité de Sofia a organisé un spectacle son et lumière de 12mn projeté sur l'ancien palais royal place Battenberg à 21h30. De nombreux spectateurs ont assistés, ravis, à ce spectacle d'une grande qualité.

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Festival international 8 maiEn ce 8 mai a eu lieu au Largo (sous-sol de la place Nezavisimost) un festival international de musique et de danses avec, entre autres, le folk-danse ensemble "Zdravets" et "l'orchestre d'instruments à vents" de Sofia. Des groupes de différents pays européens et même de Russie ont présenté un spectacle de grande qualité sous les yeux d'une foule immense. Une très belle manifestation.

     

     

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

    Festival international 8 mai

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les concombres de BâleSurnommés “les concombres” en raison de leur forme et de leur couleur, les nouveaux tramways de Sofia ont été inaugurés avec enthousiasme par les autorités. La presse, elle, reste sur sa réserve : venues de Suisse, les voitures ont quand même 27 ans d’âge.

    Ces trams sont pratiquement un don : la Suisse a financé à hauteur de 85 % le projet, précise le site Mediapool. Pour l’instant, seuls quatre des 28 véhicules promis sont arrivés, mais une mini-polémique n’a pas tardé à éclater pour autant. Car l’âge des “concombres verts” n’a échappé à personne : ces trams ont 27 ans. Cela fait quand même “dix de moins” que les plus anciens des “trams jaunes” de Sofia.

    Lire l'original

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Musée d'histoire militaireLes activités à Sofia Accueil s’enchaînent de façon très diverses. Deux jours après le repas mensuel nous serons 10 (5 hommes, 5 dames) à nous être donné rendez-vous en cette belle journée du jeudi 13 avril, au 92 rue Tcherkovna à l'entrée du musée d'histoire militaire. D'emblée on est frappé par la propreté des lieux et surtout par les impressionnants engins militaires  de différentes époques (chars bulgares, russes, allemands, camions, canons etc) joliment alignés sur un immense terre-plein; bref de quoi faire rêver petits et grands. Mais nous étions attendus par une charmante guide parlant bulgare et anglais pour nous faire visiter une partie des 5 kms de vitrines, tableaux etc. Maria D.P. fera la traduction au groupe. Du début de l'ère bulgare (les Thraces) en passant par les différents royaumes bulgares, les époques de l'occupation, les guerres de libération, les guerres Balkaniques, les guerres mondiales, les personnages célèbres et surtout les équipements, armements des militaires et jusqu'à l'adhésion de la Bulgarie à l'OTAN en 2004. Tout cela dans des vitrines avec objets numérotés et répertoriés sur des tableaux explicatifs en bulgare et anglais. Une présentation impeccable ! Près de 3h à arpenter les allées, de salle en salle ce sera la tête pleine d'événements historiques que nous prendrons congé de notre guide. Certains ont de suite promis de revenir en famille avec conjoint et enfants.
    Tarif entré: 8lv adulte - 2lv retraité et étudiants

    Bonnes fêtes de Pâques à toutes et à tous et merci pour votre participation.

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Musée d'histoire militaire

    Et comme il faisait très beau, JCL en compagnie de Ouiza, en ont profité pour rejoindre le musée en vélo, profitant des inombrables pistes cyclables qu'offre la ville de Sofia.

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Déjeuner du 11 avril 2017Pour ce déjeuner du 11 avril, Lilly notre sympathique organisatrice, avait jeté son dévolu sur le restaurant "La Cattédrale" qui se trouve, devinez ? à moins de 100m derrière la Cathédrale Nevski. Un beau soleil, parfait pour être assis en terrasse à l'ombre d'arbres verdissants avec vue imprenable sur Nevski. 12 personnes, dont une amie invitée par Marc, avaient répondu présent pour cette rencontre dans ce restaurant aux plats variés et raffinés. Nous avons même été rejoint par Michelle K. qui est sur le point de quitter Sofia et ses nombreux ami(e)s pour quelques mois et par Martine G. Les conversations allaient comme toujours bon train puisque le repas s'est prolongé au-delà de 15h. Découvrir chaque mois un nouveau restaurant est donc une activité qui roule ! Merci à tous/toutes les participant(e)s.
    Au prochain déjeuner en mai.

     

    Déjeuner du 11 avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

    Déjeuner mensuel avril 2017

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique